130 inscriptions romaines découvertes sur l’ancien site de Mustis en Tunisie

mustis-tunisie
source: Mustis Archaeological Project

The First News, un site de médias polonais, révélait la découverte de plus de 130 inscriptions romaines. Et ce, par des archéologues polonais, à Mustis.

Ainsi, ces dernières font le récit fascinant de l’évolution d’une ville, sur l’ancien site de Mustis, dans le nord de la Tunisie.

A cet égard, ces fouilles s’inscrivent dans un projet de coopération entre l’Institut tunisien du patrimoine national et le Centre d’archéologie méditerranéenne de l’Université de Varsovie. Elles visent à mettre en valeur le patrimoine tunisien.

Puis, la mission achevait ses travaux, sous la houlette du professeur Tomasz Waliszewski, qui la dirige. Il déclarait au média polonais: « Notre équipe d’épigraphie a déjà inventorié plus de 130 inscriptions latines. Elles datent de l’époque romaine et il en existe beaucoup d’autres. »

Et ces inscriptions en latin racontent ce qui était suffisamment important aux habitants de la ville, pour vouloir l’enregistrer dans la pierre.

« Nous estimons qu’il existe plus de 500 inscriptions latines dans la région de Mustis et dans les environs », a ajouté le professeur.

mustis-tunisie-3
source: Mustis Archaeological Project

La Tunisie, un passé archéologique très riche

Rappelons que Mustis ou Musti était une ville importante de l’époque romaine. Elle se situait le long d’une voie romaine reliant Carthage et Tébessa. En effet, Mustis était une ancienne métropole dont les banlieues rurales couvraient une superficie de plus de 34 ha. Fondée par les tribus numides, elle fut ensuite conquise par l’empire romain au IIe siècle av. J.-C.

Ensuite, une colonie romaine y fut fondée et le général romain Gaius Marius y établit ses vétérans.

Plus tard, la ville est élevée au statut de municipe, par Jules César. De nombreuses structures publiques furent construites, telles que des temples dédiés à Pluton, Apollon et Cérès, des Arcs de Triomphe, des thermes, des villas construites pour les citoyens les plus en vue. Et plus tard même une basilique chrétienne du haut Moyen Âge. Les ruines de ces bâtiments se dressent jusqu’à aujourd’hui.

mustis
source: Mustis Archaeological Project

Mustis était une région très fertile ayant connu un enrichissement rapide du 1er au 3e siècle de notre ère.

Cependant, Mustis, située à seulement 120 km de Carthage a commencé à décliner avec l’invasion des Vandales et durant leur règne (V-VI siècle). Lors de la fouille, les derniers objets trouvés proviennent du XII siècle.

Enfin, pourquoi faut-il toujours que ce soient des missions étrangères qui nous permettent d’apprendre plus sur notre passé? Et quid de la préservation de notre patrimoine historique?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here