Elife : une solution contre la fuite des cerveaux tunisiens

Elife - L'économiste maghrébin

« Elife : une solution contre l’exode des cerveaux tunisiens ». Tel est le thème d’une rencontre qui se tiendra le 20 novembre 2019, à Tunis. Et ce, à l’initiative de la Chambre Tuniso-Française de Commerce et d’Industrie (CTFCI) et la Fondation Tunisie pour le Développement.

Elife est une initiative qui implique des entreprises dans le numérique et des institutions d’enseignement. De même que des organismes financiers, notamment l’AFD (Agence Française de Développement).

Elle se propose de mettre en place dix hubs de technologie et de partenariat dans dix villes en Tunisie (Siliana, Kef, Béja, Jendouba, Sidi Bouzid, Kairouan, Kasserine, Médenine, Tozeur et Gabès).

L’objectif étant de réduire les inégalités entre les jeunes, d’augmenter leur employabilité et d’améliorer leurs compétences entrepreneuriales. Ces centres auront entre autres pour vocation de mettre à niveau les jeunes diplômés de l’ISET. Afin d’augmenter leur chance d’insertion professionnelle. Et ce, ce grâce à un programme de formation de 180 heures.

En effet, chaque centre Elife a une capacité d’accueil de 500 apprenants sur une année. Le cursus de formation dure six mois pour une promotion de 250 apprenants. Ce cursus sera suivi d’une période de six mois de professionnalisation. A terme les dix centres Elife opérationnels visent à former 5000 personnes.

Source : TAP

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here