Marouane Abassi : les banques doivent agir dans l’intérêt de l’économie tunisienne

Marouane EL Abassi
Marouane El Abassi, Gouverneur de la BCT.

Le gouverneur de BCT, Marouane Abassi présidait la réunion périodique avec les premiers responsables des banques.

A cet égard, Marouane Abassi délimite les principaux chantiers du prochain gouvernement. A savoir: l’amélioration de l’environnement des affaires; la réalisation des réformes structurelles; et la restructuration des entreprises publiques. Et ce, afin d’asseoir les déterminants requis pour booster l’investissement local et étranger. Mais aussi assurer le retour à la croissance.

En effet, il affirme qu’il s’agit de consolider les données récentes sur l’inflation, le refinancement, le déficit courant ainsi que le taux de change du dinar. Celles-ci illustrent clairement l’amélioration de la situation monétaire par rapport à 2018. De même que l’efficacité des mesures prises par la BCT.

D’ailleurs, le gouverneur de la BCT assure que l’Institut d’émission soutiendrait toute approche de restructuration d’entités économiques. En vue d’une meilleure efficacité économique et discipline financière. Et d’ajouter que les banques doivent agir de concert dans cette optique et dans l’intérêt global de l’économie tunisienne.

Par ailleurs, il réitère son appel aux banques pour poursuivre leurs efforts dans le financement de l’économie tunisienne. Et ce, dans le contexte économique actuel. En canalisant les financements vers les secteurs productifs et les besoins d’exploitation des entreprises et des PME. Afin d’éviter tout fait pouvant altérer la stabilité bancaire à court terme et préserver le tissu économique.

Faire face aux enjeux de la digitalisation

Les banques ont ainsi été exhortées à repenser leurs politiques d’intervention, leurs positionnements, voire même leurs modèles économiques. Et ce, pour faire face aux défis majeurs auxquels la profession bancaire est confrontée. En l’occurrence: les enjeux liés à l’innovation technologique; la digitalisation des services financiers; ainsi que le durcissement continu des exigences prudentielles. Dans l’optique d’assurer la convergence vers les standards internationaux.

Concomitamment, les banques ont été invitées à assurer un suivi rapproché et proactif de leurs risques de liquidité et de crédit, de veiller à une couverture adéquate de ces risques et de privilégier la solidité financière de l’établissement et les intérêts à long terme des déposants et des actionnaires.

Enfin, Marouane Abassi informait les premiers responsables des banques de la stratégie de la BCT. Et ce, en matière de développement des paiements électroniques et son engagement dans la réussite de la stratégie d’inclusion financière et la digitalisation des services financiers; afin de réduire la circulation du cash et d’assurer l’inclusion de la population non bancable dans la sphère économique.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here