Foot féminin : la Franco-Tunisienne, Amel Majri, casse la baraque avec les Bleues

amel-majri-

A 26 ans, la Franco-Tunisienne Amel Majri est désormais titulaire incontournable en équipe de France. Elle vient de prouver son nouveau statut, en inscrivant un triplé lors du match France-Serbie.

Lors du match de qualification pour l’Euro-2020 qui a eu lieu samedi dernier à Bordeaux, les Bleues ont largement battu la Serbie, 41e nation au classement FIFA (6-0). Et ce, grâce à un triplé d’Amel Majri et une passe décisive.

Bien qu’elle évolue d’habitude au poste de milieu de terrain, l’internationale franco-tunisienne (26 ans, 55 sélections), a eu l’audace contre la Serbie de braver les consignes de son coach en abandonnant volontairement son poste de milieu de terrain pour animer, avec succès et avec la manière, le jeu d’attaque des Bleues.

Un triplé et une passe décisive

Sortant souvent de son côté gauche pour se recentrer et porter ainsi le danger dans le camp adverse, la vedette de l’Olympique de Marseille Amal Majri s’est ruée en attaque d’entrée, obtenant un dangereux coup franc dès la première minute. Six minutes plus tard, elle marque son premier but à la septième, avant de récidiver à la 12ème minute. Elle offre un caviar à sa coéquipière Katoto à la 51ème, avant de signer un triplé (63ème). Du grand art !!

Priée de commenter sa grosse performance dans ce match contre la Serbie, la native de Monastir a déclaré: « On a su répondre à ce que la coach attendait de nous, on s’est mis à l’abri dès le début du match… Ça fait plaisir de mettre trois buts, c’est le premier hat-trick de ma carrière c’est ce que la coach attend de moi, ça reste un travail collectif. De voir les supporters encore présents après la Coupe du monde, ça montre que notre travail a porté ses fruits. »

« Elle a du Messi en elle »

Même son de cloche de la part d’une de ses coéquipières: « Vous connaissez beaucoup de joueuses qui sont capables de jouer avant centre, ailier gauche et défenseur gauche, avec des piges aussi au milieu. Elle est fantastique cette fille. La classe et la technique en plus, par rapport aux autres joueuses. Et en face, Valérie Gauvin déclarait admirative: « Elle a du Messi en elle. »

Rappelons que l’héroïne de la rencontre France-Serbie- qui possède également la nationalité tunisienne- occupe le poste de milieu de terrain à l’Olympique de Marseille. Avec son club de Lyon, elle remporte six Ligues des Champions, neuf Championnats de France et sept Coupes de France.

Selon le quotidien l’Equipe qui a mené une enquête à l’occasion de la Coupe du monde 2019, la nouvelle coqueluche des Bleues perçoit de son club environ 10 000 euros brut par mois. Un salaire qui ne reflète nullement son nouveau statut d’attaquante-vedette au sein de l’équipe de France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here