Noura rêve, Tanit d’Or JCC 2019, un tableau en clair-obscur de la société tunisienne

affiche-noura rêve

Le long-métrage tunisien de fiction Noura rêve de Hinde Boujemaa remporte le Tanit D’Or, la plus haute distinction des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC).

Noura rêve, dans lequel Hind Sabri s’illustre par son interprétation. Elle est d’ailleurs couronnée par les professionnels du domaine et le public. Puisqu’elle reçoit le prix de la meilleure actrice.

Noura rêve, l’histoire d’une femme partagée entre passion et tradition

Mais revenons un peu sur le synopsis du film. Noura est blanchisseuse dans un hôpital. Elle est seule à élever ses trois enfants, dont le père est en prison. Depuis sa rencontre avec Lassad, un mécanicien bienveillant, Noura rêve! Elle rêve d’amour, de refaire sa vie avec Lassad et d’obtenir le divorce avant la sortie de prison de son mari.

Cependant, en Tunisie c’est le devoir qui prime! Et l’adultère est puni de cinq ans de prison pour les deux amants. La discrétion est alors de mise. Et le divorce est autorisé, mais très mal vu par la société. Noura est certaine, elle a rencontré l’homme de sa vie. Et pour lui elle est prête à vivre son nouvel amour au grand jour. Elle est prise en étau entre son vouloir et son devoir.

Toutefois, le sort en a voulu autrement! Jamel,le mari de Noura sort de prison contre toute attente. Il est libéré par une grâce présidentielle quelques jours avant son jugement. Il reprend donc sa place au sein de sa famille et retrouve ses mauvaises habitudes. Noura est devenue distante et Jamel doute. Noura ne rêve plus. Elle va devoir faire face à une réalité qu’elle n’a jamais imaginée.

Dans son film Hinde Boujemaa, la réalisatrice, critique de manière acerbe l’organisation sociale archaïque de la Tunisie. Un tableau en clair-obscur qui braque les projecteurs sur une société tunisienne violente dont les lois peuvent se compromettre avec l’arbitraire. Noura ne veut plus de cette vie, mais elle ne peut plus y échapper. Elle, ne peut pas décider de son sort. C’est la société et les hommes qui le feront pour elle. Seul le rêve reste accessible aux femmes.

Enfin, Hend Sabri mérite le prix de la meilleur actrice. Elle illumine le film avec son interprétation de Noura.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here