Un nouveau prêt de 150 millions d’euros de l’UE à la Tunisie

Prêt UE Tunisie

La Commission européenne agissant au nom de l’Union européenne a approuvé aujourd’hui le versement à la Tunisie d’un nouveau prêt de 150 millions d’euros. Le versement d’aujourd’hui porte à 800 millions d’euros le montant des fonds d’AMF versés par l’UE à la Tunisie depuis 2015.

Le versement de ce prêt est le troisième et dernier versement du second programme d’assistance financière (AMF) à la Tunisie. Il sert à soutenir la transition économique du pays.

La mise en œuvre de mesures spécifiques convenues dans un mémorandum d’accord subordonne le décaissement des fonds de l’AMF. Les réformes entreprises dans le cadre de l’AMF reflètent les efforts déployés par les autorités tunisiennes. Et ce, pour mettre en œuvre un ensemble de réformes de grande envergure. Celles-ci sont destinées à lutter contre la corruption, à mettre en place un système fiscal plus équitable. Mais aussi à améliorer la qualité de l’administration publique et le système de protection sociale du pays.

Le programme a également soutenu des réformes visant à renforcer le marché du travail et à réduire le chômage. En particulier chez les jeunes, ainsi qu’à améliorer le climat des affaires en Tunisie.

Pérenniser les acquis démocratiques et politiques

Le commissaire pour les affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, a, dans ce contexte, déclaré que ce versement illustre la volonté sans faille de l’Union européenne d’aider la Tunisie. Selon lui, elle a mis en œuvre, ces dernières années, les politiques clés qu’elle s’était engagée à mener.

« Il demeure, néanmoins, essentiel de poursuivre et d’approfondir les réformes économiques et structurelles. Et ce, afin de pérenniser les acquis démocratiques et politiques en Tunisie. Mais aussi d’assurer un avenir plus prospère », a-t-il encore ajouté.

L’UE indique que le pays a mis en oeuvre un ensemble de mesures destinées à la transition démocratique. Suite à quoi il a bénéficié du troisième et dernier versement dans le cadre du deuxième programme d’assistance macrofinancière (AMF).

Les fonds de l’AMF sont versés en contrepartie de la mise en œuvre de politiques spécifiques arrêtées dans un protocole d’accord.

« Engagement pris, engagement tenu. L’UE continuera de soutenir la Tunisie dans la voie des indispensables réformes économiques destinées à soutenir la transition du pays et dans l’intérêt de tous ses citoyens », souligne Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie.

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here