JCC dans les prisons : la 5ème édition se déroule dans six prisons

JCC dans les prisons - l'économiste maghrebin

Pour la cinquième année consécutive, les prisonniers tunisiens bénéficieront  de projections de films dans le cadre des «  JCC dans les prisons  ». C’est ce qu’annonce la direction des JCC 2019.

En effet, JCC dans les prisons est une initiative originale. Elle doit son existence à feu Nejib Ayed, l’ancien directeur des JCC .

Il a pris soin de la lancer en 2015. Par ailleurs, le projet est le fruit d’une collaboration avec le ministère de la Justice. Les quatre éditions précédentes ont été un franc succès. Ce qui ouvre la porte à la cinquième édition. De ce fait l’événement est devenu une partie incontournable et fondamentale des JCC.
Ainsi le cinéma débarquera dans six lieux de privation de liberté. De ce fait, les prisonniers auront leur propre JCC 2019.

La liste des espaces d’incarcération où les prisonniers vont bénéficier de l’accès aux films est:

  • La prison civile de Mornaguia;
  • La prison de Saouef à Zaghouan;
  • Le centre pénitentiaire de Kasserine;
  • La prison de Borj Erroumi à Bizerte;
  • La prison de Messadine à Sousse;
  • Le Centre de rééducation et réinsertion des mineurs de Sidi El Hani à Sousse;
  • La prison civile de la Manouba.

En effet, les projections auront lieu du 27 octobre au 2 novembre. Par ailleurs, les équipes des films y seront présentes. Le but n’est autre que la création d’un moment de rencontre et d’échange avec les détenus.

Cette initiative s’inscrit dans un cadre plus large. Il s’agit du droit du détenu d’accéder à la culture. Privé de sa liberté, en guise de peine, JCC 2019 contribue à lui fournir, dans la mesure du possible, son droit d’accéder à un contenu culturel.

Sur un autre volet, il est à noter que la formation professionnelle, les activités culturelles peuvent diminuer le risque de récidive pour les prisonniers, après leur libération. Faut-il encore rappeler que le taux de récidive en Tunisie est très élevé.

Le programme des projections se déroulera selon le calendrier suivant :

– Dimanche 27 octobre 2019 : « Les épouvantails » de Nouri Bouzid (Tunisie -2019) fera l’ouverture des JCC dans les prisons 2019 à la prison civile de Mornaguia, à 14h00.

– Lundi 28 octobre : projection du film « Fathallah TV » (Tunisie -2019) à la prison civile de Borj Erroumi Bizerte à 11h00.

– Mardi 29 octobre : projection de « Sur la transversale » de Sami Tlili (Tunisie -2019) à la prison civile de Saouaf (Zaghouan) à 13h00.

– Mercredi 30 octobre : projection de « Good Morning  » de Behij Hojeij (Liban-2018) à la prison civile de Kasserine à 13h30.

– Jeudi 31 octobre : projection de deux films de la réalisatrice libanaise Cynthia Sawma « Mabrouk » (Liban, 2015) et « Habib » (Egypte-2019) au Centre de réinsertion et de rééducation des mineurs délinquants de Sidi El Hani à 18h00.

– Vendredi 01 novembre 2019 : projection de « When we are Born » de Tamer Ezzat (Égypte-2019) à la prison civile de Messadine à Sousse à 13h00.

– Samedi 02 novembre 2019 : Clap de fin pour les JCC dans les prisons 2019 avec la projection du film « Fataria » de Walid Ettayaa (Tunisie 2019) à la prison civile de Manouba à partir de 10h00.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here