Un don japonais de plus de 50 mille euros à une association caritative

don japonais - l'économiste maghrébin

L’ambassade du Japon en Tunisie a accordé 50,227Euros à l’Association générale des insuffisants moteurs (AGIM). C’est ce qu’indique un communiqué, rendu public, aujourd’hui 17 octobre. Il s’agit donc, d’un nouveau don japonais.

L’ambassade affirme que ce don japonais permettra à l’association d’acquérir un minibus d’une capacité de 30 places. Désormais, le minibus sera à la disposition des handicapés du centre qui n’ont pas de moyen de transport.

D’ailleurs, le minibus servira aux déplacements pour assister à différentes activités périscolaires et culturelles. Et ce, dans le cadre plus général de l’action « Don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine ». Ainsi, 104 handicapés du Centre des Handicapés à Béni Khedache sont visés.

A cet égard, la cérémonie de signature du contrat de don du « Projet d’Acquisition d’un minibus au profit du Centre des Handicapés à Béni Khedache », a eu lieu le 16 octobre 2019. Etaient présents: Habib CHOUAT, Gouverneur de Médenine; Mme Mabrouka SAIDI, Maire de Beni Khedache; et Kamel TLIHA, Délégué de Beni Khedache.  Shinsuke SHIMIZU, Ambassadeur du Japon en Tunisie et Abdallah SAADAOUI, Président de l’Association générale des insuffisants moteurs (AGIM) Béni Khedache signaient le contrat de financement.

Retour sur le cadre général du projet

La même source affirme, également, que « Le Japon est convaincu qu’il est essentiel d’aider les personnes vulnérables ». Et ce afin d’assurer un développement équilibré de la société. Il est à noter que le projet de « Don aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine » ne date pas d’hier. En effet, il voyait le jour en 1996. Son objectif est de soutenir les ONG et les collectivités locales. Afin qu’elles puissent répondre rapidement et efficacement à divers besoins de développement.

En effet, l’ambassade affirme dans le même sillage que les organisations éligibles sont celles à but non lucratif. Telles que les ONG, les collectivités locales, les établissements éducatifs (écoles primaires et secondaires) et les établissements médicaux. Le don vise à l’amélioration des besoins humains fondamentaux comme la construction d’écoles primaires et secondaires, l’aménagement d’équipements médicaux dans les hôpitaux et le forage de puits. D’ailleurs depuis 1996, 126 projets ont bénéficié de financement dans ce cadre.

Enfin, le projet cible tous les gouvernorats. Et parmi les derniers projet, l’ambassade cite :

  • L’équipement pour la formation agricole et l’aménagement de l’atelier (Gouvernorat de Siliana).
  • L’équipement de dépistage du cancer du sein (Gouvernorat de Tunis).
  • L’acquisition d’un minibus scolaire (Gouvernorat de Tataouine).
  • L’aménagement d’une école primaire de Béja (Gouvernorat de Béja).
  • L’aménagement d’une école primaire de Fernana (Gouvernorat de Jendouba).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here