Abir Moussi s’engage à rétablir les équilibres financiers

PDL

Abir Moussi, présidente du Parti Destourien Libre, dresse dans une déclaration radiophonique, un état des lieux de son programme économique. 

Tout d’abord, Abir Moussi estime que son parti, inscrit dans les 33 circonscriptions, dispose d’un programme clair et ambitieux. Il est, pour elle, réaliste et viable; s’il obtenait la confiance des Tunisiens aux élections législatives.

Ensuite, elle s’engage à rétablir les équilibres financiers. Et cela passe un fort soutien au dinar et la remise à niveau de la valeur de la production. Selon elle, la mobilisation du système économique et des ressources de l’État sont autant d’indicateurs de relance économique. 

A cet égard, elle rappelle que la Tunisie a besoin d’un nouveau modèle de développement. Un modèle qui se base sur des projets. En plus de la répartition des rôles entre les secteurs public et privé et de l’État. Garantissant ainsi une stabilité  économique.

De même, il s’agit d’améliorer le rendement de l’administration et de redistribuer les rôles entre les secteurs public et privé; outre le développement du secteur agricole. Et ce, afin de compresser la hausse des prix.

Puis, elle souligne qu’elle œuvrera à la réforme des institutions publiques et des systèmes de sécurité sociale; ainsi qu’à la réforme de la bonne gouvernance et du système bancaire. 

Abir Moussi: l’économie sociale et solidaire doit jouer un rôle dans la relance économique

Autrement dit, le parti a élaboré un programme économique dans lequel il présente son modèle de développement. Il est axé sur l’emploi, l’amélioration des conditions de vie, la réduction de la pauvreté et des disparités régionales. 

Sur la question de la lutte contre la pauvreté, elle répond qu’il va falloir mettre en avant l’inclusion sociale, l’intensification de programmes spécifiques pour les catégories les plus démunies. En d’autres termes, l’économie sociale et solidaire doit jouer un rôle dans le processus de relance économique. 

Par ailleurs, sur la question de l’endettement, elle estime qu’il faut d’abord atteindre un taux de croissance de pas moins de 4 ou 5%. Et exploiter au mieux l’emprunt dans un seul but: celui de  booster le développement et créer des emplois. Et pour y parvenir, il faut créer une structure chargée de gérer la dette et réduire son coût.

Abir Moussi: le PDL s’opposera au plan diabolique des frères musulmans

Sur la question d’une éventuelle alliance avec Ennahdha, la présidente du Parti Destourien Libre, Abir Moussi réaffirme qu’elle n’a nullement l’intention de s’allier avec les frères musulmans et leurs dérivés. Elle précise dans ce contexte: « Nous ne collaborerons qu’avec les gens qui nous ressemblent. »

Elle estime par ailleurs, lors d’un meeting tenu aujourd’hui, que « les terroristes cherchent l’immunité parlementaire ». Tout comme elle avertit que la Tunisie court le danger d’un plan machiavélique par les frères musulmans en cours de préparation pour les élections législatives.

Au final, elle conclut: « Le Parti Destourien Libre sera là pour contrecarrer ce plan. Nous allons sauver les fondements de l’Etat. Il est de notre devoir national de sauver notre pays comme tout Tunisien qui aime son pays. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here