Thomas Cook – Tunisie : une caisse britannique pour régler les dettes

Thomas Cook Caisse britannique Tunisie

Un Conseil ministériel restreint (CMR) se tiendra pour étudier l’impact de la faillite de Thomas Cook. Ainsi que les mesures à prendre pour les hôtels tunisiens sinistrés. Avec notamment la création d’une ligne de crédit en leur faveur. C’est ce qu’annonçait, hier, le ministre du Tourisme, René Trabelsi.

Ainsi, le ministre affirme que les deux parties tunisienne et britannique comptent discuter encore de la possibilité de confier les réservations de Thomas Cook en Tunisie, pour les mois d’octobre et novembre 2019, à d’autres voyagistes concurrents.

Du côté britannique, les autorités vont, selon M. Trabelsi, créer une caisse. Elle prendra en charge les dettes du T.O auprès des hôteliers tunisiens. Et elles ont désigné deux administrateurs judiciaires qui seront les interlocuteurs des hôteliers.

En outre, le responsable refuse de se prononcer sur les délais de remboursement des dus aux hôteliers tunisiens. En effet, l’estimation de leurs pertes est de 190 MDT. Contre 220 MDT estimés par les responsables de la FTH. Sachant qu’environ 45 hôtels tunisiens sont touchés par cette faillite et que la part de marché s’élève à 3,5%.

René Trabelsi a aussi démenti les informations selon lesquelles il aurait signé un contrat avec le groupe Thomas Cook en mai dernier. Rappelant que les autorités britanniques vont assurer le retour de tous les touristes britanniques une fois leur séjour achevé.

Notons qu’elles ont dépêché, hier, un A380 à l’aéroport international Enfidha-Hammamet pour assurer le retour à Londres de 471 touristes britanniques. Un autre avion du même type est attendu, aujourd’hui, pour transporter 471 autres touristes britanniques.

Quel suivi de la situation des touristes français, belges et allemands ?

LA FTH se propose de coordonner avec ses adhérents pour constituer un collectif et contacter un avocat à Londres. Et ce, en vue d’une action commune pour faire valoir leurs droits.

Par ailleurs, elle signale qu’à ce jour seul le Royaume-Uni a réagi. Alors que Thomas Cook a des clients allemands, belges, français…

Dans le même sillage, le Commissaire régional au tourisme à Médenine, Hichem Mahouachi, estime que la situation des touristes français, belges et allemands nécessite un suivi. Notamment au niveau de leur séjour dans les hôtels à Djerba et Zarzis et leur transport vers leurs pays respectifs.

Et de préciser qu’à ce jour, aucun vol retour n’est prévu pour ces touristes, après l’annonce de la faillite de Thomas Cook. Selon lui, ils sont 1800 touristes de ce voyagiste sur un total de 36 mille touristes qui ont choisi la destination Djerba-Zarzis. Ce qui représente 5% des arrivées, soit un chiffre qui n’aura pas, selon ses dires, une grande répercussion sur le secteur.

Le responsable a ajouté que les dettes de Thomas Cook, auprès des hôtels de la région, seront examinées  au cas par cas. Tout en tenant compte du volet humain pour préserver l’image de marque de la Tunisie.

Au final, il a recommandé de préserver la qualité d’accueil de ces touristes pour garantir, dans le futur, leur retour dans la région via d’autres T.O.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here