Présidentielle anticipée : l’UGTT recommande la neutralité des délégués

présidentielle - l'économiste maghrébin

Tous les délégués doivent faire preuve de neutralité  pendant la Présidentielle anticipée, affirme le secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) chargé de la fonction publique, Monem Amira.

Lors de son intervention dans le cadre d’un séminaire organisé par la centrale syndicale, Monem Amira a affirmé que les délégués doivent s’interdire de manifester leur préférence pour un candidat ou parti politique durant la campagne présidentielle.

L’intervenant a fait savoir, dans le même contexte, que l’UGTT veille à ce que les élections se déroulent dans le cadre de la transparence. Pour cette raison, l’UGTT refuse catégoriquement qu’un syndicat ou un secteur s’implique dans les tractations politiques et partisanes. Notons aussi que l’UGTT va mobiliser un nombre important pour le contrôle de la présidentielle et les élections législatives.

Pour rappel, le corps des délégués a sa propre spécificité. C’est le secteur politique le plus proche au niveau local des citoyens. Un délégué est le responsable le plus proche des citoyens notamment dans les petites villes.  De même, les délégués pourraient exercer une influence importante sur les habitants de leurs délégations respectives.

Par ailleurs, les délégués ont leur propre syndicat après 2011. Ils n’ont jamais  fait partie d’un syndicat auparavant. Depuis 2011, ce corps bénéficie de la protection de la centrale syndicale. Pour rappel, à chaque fois qu’un remaniement intervient sur une liste de délégués, l’opposition crie à l’instrumentalisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here