La nouvelle société El Amel Microfinance démarre avec un capital de 3 MD

Amel Microfinance

La nouvelle société de microfinance « El Amel Microfinance » démarre aujourd’hui ses activités. Et ce, en présence du ministre des Finances, Ridha Chalghoum. Les responsables de la société ont présenté le programme et les plans d’investissement de ce nouvel acteur de la microfinance.

Ainsi, Amel Microfinance démarre avec un capital de 3 MD. Elle compte porter ce capital, au cours des cinq prochaines années, à 9 MD. Et son plafond d’emprunt ne dépasse pas les 20 mille dinars. Elle dispose d’une capacité d’employabilité de 280 postes d’emploi.

Par ailleurs, Abdelwaheb Hanachi, fondateur d’El Amel Microfinance, souligne que ce projet a essentiellement pour but de permettre à une large tranche, en marge du secteur financier traditionnel, de profiter d’opportunités alternatives de financement.

En outre, il précise que la société se penchera sur l’encadrement des jeunes promoteurs et leur accompagnement. Elle ciblera essentiellement les jeunes femmes à la recherche de financement de projets productifs, en vue de diversifier la base économique.

Quant au plan d’affaires de la société, il comporte également l’ouverture de bureaux sur tout le territoire tunisien. Tout en basant les affaires avec les clients sur la communication via les TIC, notamment le paiement électronique.

Pour sa part, Ridha Chalghoum a mis l’accent sur l’importance des sociétés de microfinance dans la diversification des sources de financement. Car, indique-t-il, elles ciblent non seulement une large tranche d’artisans et de promoteurs de petits projets; mais aussi les jeunes porteurs d’idées. Et autres catégories qui ne peuvent pas obtenir de crédits auprès des banques commerciales.

Et le ministre de poursuivre que le ministère a élaboré un nouveau projet d’inclusion financière devant permettre aux sociétés de microfinance d’étendre leur activité vers l’assurance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here