Abid Briki veut nommer un chef militaire comme ministre de la Défense

Abid Briki

Abid Briki indique à midi show que son programme présidentiel comprend une série de mesures urgentes. Le président du parti “Tunisie en Avant” mise sur la diplomatie internationale et la sécurité nationale.

Ainsi, Abid Briki déclare que la diplomatie internationale nécessite un certain nombre de mesures urgentes et un programme élargi. Sa priorité sera les relations arabo-maghrébines. Il affirme qu’il œuvrera à révoquer le passeport entre la Tunisie et l’Algérie. Car seule la carte d’identité nationale devrait permettre le transit. Tout en soulignant la nécessité de rechercher une solution au dossier libyen.

Sur la question de la Syrie, il met l’accent sur la restauration des relations avec ce pays. Et ce, dès son arrivée à la présidence. Ainsi que sur l’ouverture de l’ambassade syrienne en Tunisie. D’ailleurs, il ajoute que s’il l’emportait à l’élection présidentielle, sa première visite serait à Damas. Il s’est également engagé à ouvrir un certain nombre de dossiers en suspens liés à la sécurité nationale, tels que les événements du 9 avril 2012, l’appareil secret, le dossier des assassinats et la question des voyages. Car il précise que la sécurité nationale exige la purification du climat politique et la recherche de la vérité.

Puis, il évoque des mesures extraordinaires dans son programme électoral. La plus importante étant la nomination d’un chef militaire  à la tête du ministère de la Défense nationale. Et ce, en tant que mesure exceptionnelle pour éloigner le ministère des tensions politiques. De plus, il propose la nomination d’une femme à la tête du ministère des Affaires étrangères. 

Enfin, il s’engage à réduire de 30% le budget de la présidence et le salaire du chef de l’État. De même que celui des membres du gouvernement et le nombre des conseillers. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here