FIC55 : une soirée aux couleurs de la fraternité et de la joie signée la troupe « Gospel pour 100 voix »

gospel-festival international de Carthage

Du rythme, du jazz, du rock et de la spiritualité au menu de la soirée de dimanche de la 55ème édition du Festival International de Carthage. Et ce, avec « Gospel pour 100 voix », l’une des meilleures troupes de gospel au monde.

En effet, durant deux heures et demie sans interruption, les festivaliers ont dansé et savouré l’interprétation des standards du Gospel. Musique qui trouve ses origines dans les valeurs de la fraternité et la paix de la culture chrétienne.

Ainsi, la soirée s’est ouverte dans le respect de la tradition du Gospel show avec une chorale déjà en transe. La Lady du Gospel, Jean Carpenter, chanteuse et cheffe de chœur, la conduisait. Carpenter qui captive l’assistance par sa puissante voix. Son sens remarquable de la communication avec le public et la générosité d’un cœur immense enchantèrent les festivaliers. Elle interpréta, pieds nus, plusieurs chansons, à l’instar de « Sweeping », « This little light of Mine ».

Puis, la soirée se poursuivait avec la même intensité émotionnelle et la charge d’amour de Tiffany Andrews. Avec sa voix forte, elle  interpréta « Amazing Grace », invitant le public à danser et chanter pour la paix, l’amour et les valeurs humaines.

Ensuite, ce fut au tour du grand Al Sanders d’enchaîner avec une compilation de chants Gospel traditionnels. Ils rappellent les origines de cette pratique musicale liée à l’esclavage, avant de devenir par la suite une expression musicale à part entière. Elle est riche d’un répertoire immense s’inspirant de plusieurs genres musicaux dont le Jazz et la Soul Music. Al Sanders était tout simplement sublime avec sa voix exceptionnelle en interprétant les plus grands standards comme « When The Saint Go Marching In ».

Composée de vocalistes et de musiciens représentant 25 nationalités différentes, la troupe « Gospel pour 100 voix » fut créée en 1998 lors de la célébration du 150ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage en France. Et ce, lorsque ses membres (plus de 100 chanteurs de Gospel du monde entier) se produisirent pour la première fois ensemble à Paris-Bercy. Avec comme objectif de rendre hommage aux valeurs de la fraternité et d’égalité. Depuis cette date, « Gospel pour 100 voix » parcourt le monde et chante la fraternité et la paix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here