Ahmad Ahmad encore une fois dans l’œil du cyclone

Ahmad Ahmad CAF

Selon l’enquête diligentée par la BBC, Ahmad Ahmad, le président de la CAF s’est fait rembourser des dépenses pour la même période mais dans des pays différents.

L’étau semble se resserrer autour d’Ahmad Ahmad, le sulfureux président de la CAF. Après sa retentissante interpellation à Paris par l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, la FIFA a décidé de désigner la Sénégalaise Fatma Samoura pour superviser la réforme administrative de la gouvernance de la CAF. Un fait sans précédent dans les 115 ans d’histoire de la vénérable institution de Lausanne.

Soupçons de corruption

Rappelons que « Double Ahmad », à la tête de la CAF depuis mars 2017, fait actuellement l’objet d’une enquête de la part de la Commission d’éthique de la FIFA et des autorités françaises de lutte contre la corruption. Et ce,  dans le cadre d’une affaire de corruption sur un contrat avec l’équipementier allemand Puma : le dirigeant malgache aurait privilégié une société française, Tactical Steel, alors que le surcoût atteindrait 830 000 dollars.

Doublement indemnisé ?

Coup de tonnerre. Une enquête de la prestigieuse BBC a révélé, hier lundi 18 juillet,  que le président de la plus haute instance du football en Afrique aurait  reçu deux indemnités de frais de déplacement pour la même période de neuf jours pendant la Coupe du monde 2018.

Toujours selon la BBC, Ahmad Ahmad aurait signé de sa propre main des fiches de remboursement d’indemnités journalières qui indiquent qu’il était en Égypte, avant d’ajouter plus tard sa signature à un document affirmant qu’il était en Russie à la même époque !!

Effectivement, en tant que vice-président de l’instance dirigeante mondiale du football, Ahmad Ahmad aurait dû recevoir de la FIFA son indemnité journalière de Coupe du monde de 450 dollars, ce qui signifie qu’il aurait  reçu deux  séries de paiements pour la période de neuf jours en question.

Explication. Le président de la CAF se trouvait  du 13 juin au 11 juillet 2018 à Moscou pour assister au Congrès de la FIFA et à la Coupe du monde qui s’est déroulée en Russie.

Or il s’est envolé de la Russie pour l’Égypte le 23 juin pour un séjour de quatre jours avant de retourner à Moscou après une escale à Madagascar entre le 27 juin et le 1er juillet;  empochant ainsi doublement les frais de séjour dans deux pays différents pour la même période.

Toutefois, les documents officiels consultés par les enquêteurs de la BBC prouvent qu’il  a recueilli 18.450 dollars auprès de CAF pour un séjour de 41 jours en Russie entre le 7 juin et le 17 juillet, ce qui ne correspond pas aux dates sus-indiquées.

Cette nouvelle affaire ne fait pas que salir le président de la CAF, c’est le football africain qui est éclaboussé par ces affaires de gros sous et de corruption, maux endémiques du continent africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here