D’après Radio-Canada, la toute première école francophone internationale du Nouveau-Brunswick vient d’ouvrir à Sousse. Les premiers élèves sont attendus pour la rentrée 2019/2020.

Baptisée « Acadie », cette école francophone sera dirigée par une ancienne directrice d’école canadienne, Nicole Marquis.

D’après Mme Marquis, la province du Nouveau-Brunswick a choisi la Tunisie pour y proposer une éducation de qualité à des élèves francophiles dans le but de lutter contre le chômage dans le pays.

Acadie, promet le même enseignement et les mêmes diplômes qu’au Canada

Acadie propose le même programme scolaire qu’au Nouveau-Brunswick. D’après la directrice de l’école, les programmes sont innovateurs puisque l’enseignement des arts et des langues occupera une place prédominante. Sans oublier de développer l’esprit entrepreneurial et communautaire des élèves.

A la fin du programme, Mme Marquis promet l’obtention d’un diplôme canadien et l’accès direct aux universités canadiennes au même titre qu’un Canadien.

Cependant, cet enseignement a un coût puisqu’une inscription de la maternelle à la cinquième année d’un élève à l’école Acadie coûte 3300 $ par an.

De la sixième année jusqu’à la douzième, la famille devra payer 3700 $ par année.

Enfin, ces droits de scolarité sont onéreux pour le Tunisien moyen. Seules les familles fortunées pourront y accéder .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here