CAN 2019 : voici pourquoi la télévision tunisienne n’a pas acquis les droits de retransmission

droits de retransmission TV

Contrairement aux télévisions publiques algérienne et marocaine, la Télévision Tunisienne n’a pas réussi à obtenir les droits de retransmission des rencontres de la CAN 2019.

Les supporters des Aigles de Carthage se sont rués, en ce lundi 24 juin 2019, sur les chaînes étrangères pour regarder la rencontre Tunisie-Angola, programmée dans le cadre de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Egypte-2019). La Télévision Tunisienne, l’Etablissement de la télévision publique, n’a pas réussi à acquérir les droits de retransmission des rencontres de l’Equipe nationale.

Selon une source bien informée, l’offre présentée par la télévision publique a été jugée bien en deçà de ce que Bein Sports pouvait accepter pour céder les droits de retransmission des rencontres de l’Equipe nationale.

Selon la même source, la télévision publique a pris attache avec la Fédération Tunisienne de Football (FTF) afin de l’aider à obtenir les droits auprès de la direction de Bein Sports.

Si évidemment les deux teams maghrébines atteignent ce stade

Les télévisions publiques algérienne et marocaine ont obtenu le droit de retransmettre chacune dix rencontres de la CAN 2019. Mais sur le réseau terrestre. L’accord passé avec Bein Sports fait état d’une retransmission des rencontres des équipes nationales d’Algérie et du Maroc jusqu’à…la finale, si évidemment les deux teams maghrébines atteignent ce stade.

Si ce n’est pas le cas, les deux équipes nationales d’Algérie et du Maroc bénéficieront du reliquat pour diffuser les rencontres des pays arabes qui auraient réussi à aller plus loin.

La Mauritanie, dont l’équipe participe également à la phase finale de la CAN 2019, n’a pas, comme la Tunisie, acquis les droits de retransmission des « Mourabitoune ». La situation de la Mauritanie est cependant un peu différente dans la mesure où les supporters mauritaniens peuvent capter les télévisions nationales du Mali (ORTM) et du Sénégal (RTS), deux pays voisins de la Mauritanie.

Un « abus de position dominante »

Il à préciser que seule la région arabe vit à l’heure d’un « abus de position dominante » : Bein Sports truste les principales compétitions sportives tant mondiales que régionales. En raflant les droits sportifs et en les diffusant par abonnement. Privant des millions de téléspectateurs de la région arabe de regarder les rencontres de leurs équipes nationales et de leurs clubs préférés.

Il est à signaler que l’Egypte a obtenu les droits de retransmission de toutes les rencontres de la CAN 2019 sur le réseau terrestre. La télévision publique égyptienne est le host broadcaster (la télévision hôte) de la compétition. Elle produit de ce fait le signal (l’image) diffusée par la CAN 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here