Espérance vs Wydad (1-1) : un nul frustrant au goût amer

Espérance vs Wydad L'Economiste Maghrébin
L’Espérance reste en ballotage favorable en vue du match retour vendredi prochain à Radès.

Malgré un nul frustrant contre le Wydad Cadablanca réduit à 10 en 2ème mi-temps, l’Espérance Sportive de Tunis entamera le match retour vendredi prochain à Radès en ballotage favorable.

C’est dans un complexe Moulay Abdallah rempli comme un œuf que l’Espérance Sportive de Tunis, tenante du titre, s’est contentée d’un match nul face au Wydad Casablanca (1-1), en finale aller de la Ligue des champions d’Afrique disputée vendredi soir à Rabat.

Un nul frustrant

Certes, le résultat nul est assez rassurant avant le match retour qui aura lieu vendredi 31 mai au stade olympique de Radès, mais il nous laisse à la bouche un goût amer.

Car les joueurs sang et Or, qui  menaient au score à la première mi-temps grâce à un but inscrit à la 44ème minute par l’Ivoirien Fosseny Coulibaly, n’ont pas pu tuer le match trois minutes avant , quand l’attaquant espérantiste Julien Lokosa rata un but certain à la 41ème minute.

De plus, en deuxième période, le club de Beb Souika jouissait d’une supériorité numérique suite à l’expulsion du capitaine Brahim Nakach à la 50ème minute pour somme d’avertissements.

Erreur de jeunesse et immaturité tactique : les poulains de Moïn Chaabani semblaient se contenter d’un but d’avance et tentaient de geler le jeu, mais c’était sans compter sur la combativité des Marocains.

Leurs efforts finissaient par être récompensés. Sur un coup franc d’El Haddad,  la balle parvenait sur l’Ivoirien Cheick Ibrahim qui marqua d’une tête rageuse le but libérateur à la 79ème minute.

Les Sang et Or sauvés par le gang

Grosse frayeur dans le temps additionnel quand Ben Cherifia sauva son camp en s’interposant devant Abdellatif Noussir (81ème). Quelques minutes plus tard, Mohammed Ounnajem rata le cadre de l’excellent portier espérantiste (90ème+3).

Notons que l’arbitre international égyptien Gihad Grisha, après recours à la VAR en deux occasions, avait annulé deux buts marocains ; le premier dans le temps additionnel de la première mi-temps et le second sur une main de Khalil Chammam, très difficile à juger.

Disons pour résumer qu’en dépit de la suspension de Ben Moez Ben Cherifia, Chamseddine Dhaouadi et Ghailane Chaalali, l’Espérance reste en ballotage favorable en vue du match retour vendredi prochain à Radès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here