Budget 2019 : l’emprunt obligataire encore d’actualité à l’ARP

emprunt obligataire - l'économiste maghrebin

La Commission des Finances, de la planification et du développement à l’ARP tiendra une deuxième séance d’audition du ministre des finances, Ridha Chalghoum, sur l’emprunt obligataire.

En effet, la commission des Finances avait rejeté la demande du ministère des Finances, en date du 2 mai pour sortir sur les marchés internationaux afin de lever 800 millions d’euros ou de dollars. D’ailleurs, seuls 10 députés avaient assisté à la séance d’audition, suite à laquelle, ils avaient fini par rejeter la demande. Certains députés ont justifié leurs refus par le fait qu’ils sont défavorables à un emprunt pour renflouer les caisses de l’Etat. L’emprunt obligataire demeure l’une des solutions pour financer le budget de l’Etat.

Il est à rappeler que la loi de Finances 2019 prévoit, entre autres, l’endettement pour alimenter le budget de l’Etat. Par ailleurs, d’après les chiffres clés de la loi de Finances 2019, les besoins en endettement sont de l’ordre de 10.142 MD. 2.350 proviendront de l’endettement intérieur et 7.792 MD de l’emprunt international. L’objectif du recourt à des prêts internationaux est d’avoir un apport en devise capable de financer les besoins du pays calculés selon la loi de finances.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here