Education : quel avenir pour les élèves surdoués en Tunisie ?

élèves surdoués - l'économiste maghrébin

Le ministère de l’Education mettra en place une stratégie nationale au profit des élèves surdoués, à partir de l’année scolaire prochaine. C’est ce qu’annonce le ministre de l’Education Hatem Ben Salem.

Le ministre a souligné, hier 22 avril, la nécessité de mettre en place un dispositif permettant d’identifier les élèves surdoués tôt. En effet, il a souligné l’importance de la mise en place d’un cadre législatif permettant au ministère d’exploiter le don de ces élèves.

Par ailleurs, l’Association tunisienne pour l’encadrement éducatif des surdoués a signé une convention avec le ministère de l’Education. Cette convention permettra de mettre en place une stratégie nationale au profit de ces élèves particuliers.

En effet, les deux partenaires vont déterminer les concepts et la terminologie relatifs aux enfants surdoués. Pour répondre aux normes internationales, les deux partenaires vont tirer profit des expériences internationales dans le domaine. Cependant, le ministère prendra en considération les spécificités, sociales, culturelles et matérielles du contexte tunisien.  Les deux partenaires s’engageront à former les instituteurs. Cette formation leur permettra d’identifier les élèves surdoués. Ce programme sera mis en place dans un certain nombre d’écoles avant de le généraliser.

Et le ministère agira pour prendre en considération les besoins des élèves surdoués. Dépassement de niveau, entrée à l’école avant l’âge de 6 ans, etc. Certaines méthodes seront mises en place pour les accueillir.

Les enfants surdoués ne peuvent en aucun cas s’adapter aux méthodes classiques de l’enseignement. En 2013, huit élèves surdoués ont quitté la Tunisie pour l’étranger, afin de passer leur baccalauréat à l’âge de 14 ans. Leur incapacité d’adaptation peut les pousser soit au décrochage scolaire soit au suicide. Ces élèves disposent de compétences linguistiques de très haut niveau. Ils bénéficient également d’une grande capacité de communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here