Sodexo digitalise le chèque restaurant

Carte Sodexo L'Economiste Maghrébin

Sodexo Pass Tunisie, annonce le lancement, d’ici la fin de l’année 2019, de sa nouvelle Carte à puce Repas privative. Celle-ci est le fruit d’un partenariat entre Sodexo et Monétique Tunisie.

Objectif : assurer l’accès à un large réseau de commerces de restauration et de supermarchés équipés de terminaux de paiement bancaire.

L’ingénierie de cette solution de dématérialisation du titre repas a été imaginée par l’équipe de Sodexo Tunisie. Elle conjugue son savoir-faire métier, à l’expertise de Monétique Tunisie, switch national des transactions pour l’ensemble des banques tunisiennes et organismes monétiques internationaux. Cette solution répond au standard EMV (norme internationale de sécurité des cartes de paiement).

10 000 cartes émises au profit de salariés

Le support technique de cette nouvelle solution carte a été confié à la Société MS Solutions en sa qualité de partenaire technologique, experte en plateformes de paiement.

Sodexo Tunisie dispose depuis 2010 d’une plateforme de carte Repas privative acceptée au sein d’un réseau restreint avoisinant les 500 restaurants et supermarchés équipés de TPE.

Cette plateforme compte déjà à son actif 10 000 cartes émises au profit de salariés bénéficiaires primo adoptants de la solution.

L’idée principale, à travers cette nouvelle carte repas est de permettre l’accès au réseau bancaire de TPE et donc d’étendre significativement son réseau d’acceptation.

En effet, cette solution adoptera également la technologie « sans contact » offrant une plus grande rapidité et fluidité d’utilisation. Dans une deuxième étape, elle sera étendue à l’usage du téléphone mobile, permettant ainsi une nouvelle extension de son champ d’acceptation.

En outre, Sodexo envisage l’élargissement de son parc actuel de terminaux de paiement afin d’équiper les restaurants de midi qui ne sont pas dans le scope prioritaire de la monétique bancaire.

Cette démarche de synergie et de complémentarité, créatrice de valeur pour tous les acteurs de l’écosystème de paiement, s’inscrit de surcroît pleinement dans le cadre de la politique nationale de «decashing».

Cette transformation digitale s’interface naturellement dans la mouvance mondiale et les tendances lourdes impactant les moyens de paiement. Les titres sociaux, quant à eux, ont déjà atteint, dans le monde, un taux de dématérialisation de plus de 70%.

Une évolution profitable à toutes les parties prenantes

Ce projet est accueilli très favorablement par les entreprises. Il marque la fin des tracas de livraison mensuelle et de logistique de distribution des titres repas papier, particulièrement pesants pour les effectifs importants, les établissements disposant de plusieurs succursales et ceux implantés à l’intérieur du pays.

Cette solution apporte aux salariés bénéficiaires, l’aisance d’utilisation d’une solution moderne et pratique et les met à l’abri des risques de perte qui caractérisent souvent le format papier.

La carte facilite particulièrement les flux monétaires auprès des marchands qui seront désormais exempts de comptage, d’invalidation des titres acceptés et de déplacement pour en obtenir le remboursement. La carte sécurise ainsi leur transaction et leur offre une parfaite traçabilité.

En outre, la digitalisation protégera l’activité contre les intrus acceptant actuellement les titres papier sans y être autorisés, contre le recyclage et le marché informel.

Enfin, la dématérialisation offre un cadeau indéniable à l’environnement, en contribuant de manière structurelle et durable à la réduction de la consommation de papier et à la suppression des déchets !

Un projet qui mérite l’adhésion de tous les acteurs concernés et qui requiert particulièrement le soutien actif des autorités afin de réguler l’activité, en conférant au support digital des titres sociaux un cadre réglementaire propice à leur développement.

E.M d’après communiqué

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here