Prochain lancement de Startup Tunisia, un programme aussi important que le Startup Act

Start up L'Economiste Maghrébin

Le monde des startup se développe de plus en plus et il est bien ancré aujourd’hui. L’association TunisianStartups, en partenariat avec la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté en Tunisie, a présenté la deuxième édition du TS Index, sur le thème : “Tunisian Startups Index : a new data source in the Tunisian economy”.

TunisianStartups a présenté lors de cette rencontre les résultats de l’étude TS Index à laquelle plus de 500 startup ont répondu.

Il est à noter que le TSIndex est un projet dirigé par l’association TunisianStartups. Il s’agit d’une plateforme interactive en ligne, à large diffusion, qui mesure l’impact des startups tunisiennes sur l’économie locale et suit l’évaluation de l’écosystème entrepreneurial des startups.

Alors que les jeunes Tunisiens sont toujours plus attirés par le milieu de l’entrepreneuriat, il n’empêche que cela reste un pari à relever. Rencontré lors de l’événement, Mohamed Ben Ghazi, CEO Co-founder de CoZi coworking space à Djerba (le premier working space dans le sud) ne manque pas d’idées. Âgé de 32 ans, il s’est lancé dans la création de sa startup en 2015. Il a décidé de monter sa propre entreprise.

Evoquant les difficultés, “elles demeurent dans l’administration”, nous répond-il, tout en ajoutant : “J’ai mis du temps pour créer ma startup, car tout ce qui est paperasse a demandé un mois. Aujourd’hui, je ne sais pas si les choses se sont améliorées.”

Et de poursuivre : “Je ne compte pas m’arrêter là. J’ai d’autres idées que j’ai envie de développer et qui me poussent à vivre d’autres expériences.” 

De son côté, Alexander Rieper, Représentant Résident de la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté en Tunisie et Libye, salue les jeunes talents tunisiens. Il précise: “Vous savez, la Tunisie est un pays jeune et l’important c’est d’avoir une idée pouvant être commercialisée, tout comme les applications et les services électroniques.”

Lancement du nouveau programme Startup Tunisia

Par ailleurs, Anouar Maârouf, le ministre des TIC et de l’économie numérique, a annoncé le lancement prochain d’un nouveau programme, Startup Tunisia. Il s’agit d’un nouveau mécanisme permettant d’affronter les difficultés auxquelles font face les startups tunisiennes. Il ajoute : “Il s’agit d’un projet aussi important que le Startup Act”.

Et d’ajouter : “Nous œuvrons à réduire le déplacement et ouvrir la voie de la digitalisation. En d’autres termes, l’entrepreneur n’aura plus besoin de se déplacer. D’ailleurs, il y aura un portail qui sera lancé la première semaine d’avril dans ce sens.” 

Et de conclure : “Il en sera de même pour la création d’entreprises. Nous avons mis en place un autre projet en parallèle avec le Startup Act dans lequel la constitution d’entreprise ne se fera qu’en ligne et l’entrepreneur n’aura ni à se déplacer ni à se soucier des horaires administratifs.”

Autrement dit, trouver des solutions innovantes pour être up to date afin de dynamiser le monde de l’entrepreneuriat, c’est ce qui ressort de cet événement. De même qu’il faut miser sur les jeunes talents, car ils sont l’avenir.

Enfin, une signature de conventions avec les partenaires de TS Index – Le Manager, Flat6Lab et EY – a eu lieu lors de cette édition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here