Nouvelle-Zélande: aucun Tunisien parmi les victimes de l’attentat terroriste

nouvelle-zelande L'Economiste Maghrébin

Un attentat terroriste a eu lieu dans deux mosquées de la ville de Christchurch  dans la journée du vendredi 15 mars en Nouvelle-Zélande. Un ressortissant australien âgé de 28 ans est l’auteur du massacre de 49 fidèles.

Les autorités néo-zélandaises ont promptement arrêté le terroriste australien avec trois autres individus après le massacre de 49 personnes dans deux mosquées.

La Tunisie dénonce ce crime abominable  qui témoigne une fois de plus que le terrorisme n’a pas de religion encore moins une identité.

Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères a confirmé qu’aucun Tunisien ne fait partie des victimes de l’attentat terroriste.  Trois Tunisiens seulement résident à Christchurch inscrits au Consulat.

La communauté internationale a condamné vigoureusement cet abject attentat. 

Que sait-on de la Nouvelle-Zélande? 

Il s’agit d’un pays réputé pour sa faible criminalité. Il compte 4,6 millions d’habitants. Selon le rapport de la police néo-zélandaise de 2017, le pays n’a compté que trente-cinq meurtres, et n’en a recensé que 50 en 2016.

La dernière tuerie de masse dans ce pays d’Océanie remonte au mois de novembre 1990, où un homme de 33 ans avait abattu treize personnes à Aramoana, un village côtier néo-zélandais. Ce qui avait conduit une révision de la loi sur le port d’armes à feu dans le pays. Suite à ce massacre, la Première ministre, Jacinda Ardern, a promis un nouveau tour de vis à propos de la loi sur les armes à feu.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here