Fresque sur un viaduc : vision administration contre vision artistique

fresque - l'économiste maghrébin

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a appelé à une meilleure exploitation artistique des piliers du viaduc  de la rue Al-kich al-akbar, affirme un communiqué rendu public par le ministère des Affaires culturelles.

Le Chef du gouvernement a appelé le ministère des Affaires culturelles à prévoir le budget pour la restitution des fresques sur les piliers du pont. Par ailleurs, il a indiqué qu’il faut intervenir sur d’autres espaces du Grand-Tunis.

Le ministère de l’Equipement a procédé au badigeonnage en gris  des peintures réalisées par des artistes sur les piliers du viaduc. Cet acte a été massivement critiqué sur les réseaux sociaux.  Le ministère a précisé dans un communiqué rendu public que son intervention fait suite aux annonces publicitaires et aux obscénités inscrites.

De son côté, l’Union des artistes plasticiens tunisiens a exprimé sa colère et son indignation. L’Union a affirmé que ces fresques remontent à 2016, dans le cadre d’un projet financé par le ministère des Affaires culturelles. 40 artistes plasticiens, 30 étudiants de l’Institut des beaux-arts de Tunis avaient donné libre cours à leur imagination et art pour embellir les piliers du pont.

L’artiste plasticienne Karama Ben Amor  qui a participé à la peinture des piliers a publié hier, des photos, sur son compte Facebook sur le réseaux social Facebook, rappelant les efforts des artiste pour la décoration des piliers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here