L’association des pharmaciens déclare la guerre contre les intrus

distribution de médicaments - L'Economiste Maghrébin
La pénurie de médicaments vitaux a suscité le désarroi de tout un pays.

L’Association des pharmaciens présentera une initiative législative dont  l’objectif est de lutter contre la contrebande et la vente anarchiques des médicaments,  annonce l’association dans un communiqué rendu public, hier, 13 février 2019.

L’association présentera  l’initiative aujourd’hui, 14 février devant la commission de la santé auprès de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). En effet, l’initiative législative  a pour finalité d’actualiser la loi N°73-55 du 3 août 1973, organisant les professions pharmaceutiques. La même source affirme qu’il s’agit de la première initiative dans son genre depuis 1973.

Elle affirme en outre qu’il n’existe aucune loi qui incrimine la vente anarchique des médicaments, l’importation de médicaments dont l’origine est inconnue et qui n’ont pas subi de tests techniques, le non-respect de la loi relative au permis d’importation, à la vente  des substances du Tableau B et du Tableau C, en dehors des pharmacies.

L’association pointe l’existence de plusieurs intrus dans le domaine pharmaceutique qui ont recours à plusieurs méthodes frauduleuses pour atteindre le consommateur.

Parmi ces méthodes, la falsification de la date de validité des médicaments, le recours à la publicité mensongère  sur les réseaux sociaux pour promouvoir leurs produits et l’accrochage des signes et symboles pharmaceutiques devant leurs locaux. Ces méthodes ne manquent pas d’induire les consommateurs en erreur.

Si ces pratiques se sont propagées, c’est parce que  la loi précitée n’incrimine pas ces pratiques et ne prend pas en compte des évolutions de la profession.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here