Ministère de l’Education – Fédération de l’enseignement : les dissensions sont de retour

enseignement - l'économiste maghrébin
des candidats entrain de passer les examens

La Fédération générale de l’enseignement secondaire relevant de l’UGTT refuse catégoriquement la proposition du ministère de l’Education. Celle-ci consiste à ne tenir compte que des notes du premier trimestre.

Les dissensions sont de retour entre le ministère de l’Education et la Fédération générale de l’enseignement secondaire. Cette fois, l’origine du problème réside dans la manière de rattraper  la période perdue des cours et des examens. 

En effet, le ministère de l’Education propose de ne tenir compte que des notes des devoirs de synthèse du premier trimestre. Quant à elle, la fédération estime que cette décision « ne prend pas en compte l’intérêt suprême des élèves ».

D’ailleurs, la fédération avance une autre proposition. Celle de ne prendre en compte que les notes des examens de contrôle du premier trimestre et des examens de synthèse du deuxième trimestre. Les examens oraux seront aussi comptabilisés. Et elle justifie l’importance de ce choix par « les conditions difficiles récemment survenues dans les établissements éducatifs ». Car, si une minorité d’élèves a pu passer ses examens, la majorité n’a pas eu cette opportunité, fait remarquer la même source.

En dernière analyse, la fédération propose de consacrer la période qui s’étale du 11 au 23 février au renforcement des acquis des élèves. Elle revendique l’annulation des examens de contrôle du deuxième trimestre, sans changer le calendrier des devoirs de synthèse prévus du 25 février au 9 mars.

Au final, un comité pédagogique composé de membres de la fédération et du ministère de l’Education a tenu plusieurs réunions sur ce sujet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here