Hydrocarbures : les plus grands producteurs maghrébins se rendent aux urnes

hydrocarbures Maghreb L'Economiste Maghrébin

La plateforme Africa-newsroom.com vient de publier une note conceptuelle sur les 10 tendances qui façonneront le secteur de l’énergie en Afrique en 2019. La nouvelle année apporte de nouveaux défis qui influenceront l’avenir du secteur. Parmi ces défis, on trouve l’organisation d’élections présidentielles dans certains pays africains, notamment maghrébins.

Parmi la série d’élections qui se dérouleront cette année au Maghreb, aucune ne sera plus importante pour le secteur des hydrocarbures de la région que celle de la Libye et de l’Algérie.

L’Algérie et la Libye entrent dans une année électorale et s’efforcent d’accroître leur production nationale. Ces deux pays approvisionnement essentiellement les pays européens en pétrole et gaz. Ces deux pays sont aussi principaux producteurs africains et aussi membres de l’Opep.

Libye : Saïf al-Islam Kadhafi, devrait se présenter aux élections

Les élections générales libyennes de 2019 étant fixées pour le premier semestre de l’année et celles d’Algérie pour le mois d’avril.

Les deux pays sont en voie de transformation. Les autorités libyennes prévoient de plus que doubler la production du pays, qui devrait atteindre 2,1 millions de b/j d’ici 2021, à condition que la politique n’altère pas la gouvernance des hydrocarbures et le travail de sa compagnie nationale.

Le fils de Mouammar Kadhafi, Saïf al-Islam Kadhafi, devrait se présenter aux élections alors que le pays demeure divisé entre l’Ouest et l’Est, rendant le maintien de la stabilité requise par les investisseurs difficile à prévoir.

En Algérie, où une vague de réformes secoue tout le secteur des hydrocarbures, les élections devraient maintenir un statu quo relatif, du moins sur le plan politique.

Algérie : une stratégie ambitieuse pour la Sonatrach

La compagnie pétrolière nationale du pays, la Sonatrach, a lancé une stratégie de transformation ambitieuse qui lui permettra d’investir 56 milliards de dollars au cours des quatre prochaines années et d’internationaliser ses opérations sur les principaux marchés mondiaux de l’énergie.

2019 pourrait même voir le géant étatique et plus grande entreprise d’Afrique s’étendre au sud du Sahara.

Des élections présidentielles seront organisées en Tunisie. Toutefois, la Tunisie n’est un pas un grand producteur d’hydrocarbures. Elle importe la majorité de ses besoins en pétrole et en gaz. La production de la Tunisie en pétrole et gaz est en baisse depuis presque que huit ans.

1 COMMENTAIRE

  1. Beaucoup de scientists du changement climatique de la planete s entendent pour croire que nous retournons a lage glacial vu ce qui se passé avec la neige, la glace et le froid de cet hiver sur toute la planete et particulierement en Amerique du Nord avec par exemple -37 a Chicago. La Sonatrach doit se rejouir de ces prognostics…plus d argent dans les caisses….plus de developpement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here