Une première en Algérie! Une jeune femme du sud algérien est élue Miss Algérie 2019.

Cette première aurait dû ravir les Algériens. Mais ce ne fût pas le cas, puisque l’élection de Khadidja Benhamou n’a pas ravi plusieurs Algériens qui l’ont trouvée trop foncée de peau. Pour certains, les critiques acerbes sur les réseaux sociaux démontrent une société algérienne raciste. La société algérienne se mobilise pour dénoncer ce racisme régional.

Miss Algérie 2019 : victime de propos racistes

Khadidja Benhamou, Miss Adrar, a été élue le vendredi 4 janvier 2019 face à treize finalistes lors d’un grand Gala dans la capitale algérienne. Toutefois, certains internautes se sont dit choqués par le choix du Jury qui a élu une candidate de peau métissée.

Le racisme anti-noirs ne touche plus exclusivement les Subsahariens mais est aussi aujourd’hui réservé aux Algériens. Ce racisme fixe la clarté de peau comme seul critère de beauté.

Mais la beauté est multiple. La candidate à Miss Algérie doit montrer une beauté du corps, du cœur et de l’esprit. Elle ne se limite pas à un corps mince, une couleur de peau blanche et des cheveux raides.

Le lynchage dont Miss Algérie 2019 a été victime fait honte à tout le Maghreb. Car, rappelons le, l’Algérie et la Tunisie font partie de l’Afrique. Ainsi, soyons fiers que des beautés africaines représentent notre diversité culturelle et régionale.

Enfin, Khadidja Benhamou a répondu à ses détracteurs avec un sourire désarmant. N’est-ce pas la meilleure des réponses ? D’ailleurs son sourire a captivé plusieurs internautes et personnalités algériennes qui ont été indignées par les propos racistes à son encontre.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here