Aviculture : les agriculteurs tunisiens travaillent à perte

œufs - l'économiste maghrébin

Les agriculteurs tunisiens sont capables de réaliser l’autosuffisance en œufs pour le marché tunisien et d’exporter vers la Libye, le Maroc et l’Algérie. C’est ce qu’indique Abdelmajid Zar, le président de l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (UTAP), récemment. 

Dans le même sillage, il fait savoir que le gouvernement ne mise pas sur l’agriculteur tunisien. Selon le président de l’UTAP, l’Etat choisit de miser sur l’importation, et ce malgré le potentiel de l’agriculteur tunisien. Il considère que l’importation est un choix qui va à l’encontre des intérêts de la nation.

Le président de la centrale agricole indique encore que, la production d’un seul œuf coûte à l’agriculteur 204 millimes. Cependant, le ministère du Commerce veut le vendre à 195 millimes, soit une perte de neuf millimes. Faisant une estimation des pertes, il illustre ses propos en disant qu’un agriculteur qui parvient à vendre 100 mille œufs, perdra 900 dinars.

Récemment, le président de la centrale agricole s’est adressé aux agriculteurs en leur demandant de ne pas vendre les œufs à un prix dérisoire. Il a indiqué que le prix fixé par le ministère du Commerce est inférieur au prix de revient de l’agriculteur dans le secteur de l’aviculture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here