All4Pack : le secteur de l’emballage en pleine mutation

Emballages futuristes, robotisation, IOT, digitalisation, e-commerce, plusieurs changements s’effectuent dans le monde. A l’horizon 2050, l’emballage aura de nouveau évolué. Mais il porte en lui tous les prémices à ces changements. Autrement dit,  l’écosystème innovant de l’emballage. C’est en partie l’événement phare de All4Pack qui se tient au Parc des Expositions à Paris du 26 au 29 novembre.

L’objectif est de réfléchir ensemble comment sera le monde de demain. Le commerce électronique tend à modifier la façon de concevoir les emballages.
Pourquoi certaines marques proposent-elles des emballages primaires spécifiques pour l’e-commerce? Comment les designs conçus pour se démarquer sur des linéaires se traduisent-ils dans le monde numérique selon le guide « Mobile Ready Hero Image »? Qu’attendent les « pure players » de l’emballage ? Un emballage rendu plus fonctionnel pour l’expédition des produits et qui chasse les vides, peut-il transmettre l’expérience de la marque ? Dans quelles conditions opter pour des packs à la demande ?
Tour d’horizon des « e-exigences » pour l’emballage. De la matière première jusqu’à la fin de la ligne et l’intralogistique, l’univers de l’emballage est une chaîne globale de production innovante et totalement connectée.
Le secteur est en pleine mutation, affirme un grand nombre d’exposants, car entre le packaging et processing, printing et logistics, l’emballage représente le premier secteur utilisateur des matières plastiques avec 39.9% à l’échelle européenne. De ce fait, il est important de nos jours de trouver des solutions pour demain.

D’ailleurs, les Européens interrogés appellent désormais à plus d’obligations et plus d’incitations. Ils souhaitent l’interdiction des emballages non recyclables, ainsi que le suremballage. Ils apprécient que des dispositifs de récompenses financières soient mis en place pour le retour des emballages usagés. Des mesures radicales qui démontrent que les consommateurs souhaitent plus que jamais éradiquer l’emballage superflu et favoriser le recyclage. En effet, 47% des Britanniques et 49% des Allemands souhaitent interdire le suremballage. Tandis que 40% des Européens sont pour l’interdiction des emballages non recyclables.

Quant au top 10 des pays visiteurs, la Tunisie est classée 5 ème après la Belgique, l’Italie, l’Espagne et l’ Algérie.

Nous y reviendrons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here