Le conseil national du dialogue social , c’est parti !

Conseil national du dialogue social

L’Assemblée Générale du Conseil National du Dialogue Social se tient ce mardi 27 novembre, sous la présidence du Chef du Gouvernement, M. Youssef Chahed. Y sont présents : MM. Noureddine Tabboubi, Secrétaire général de l’UGTT, Samir Majoul, Président de l’UTICA, Abdel Majid Zar, Président de l’UTAP. Mais aussi des personnalités nationales et internationales, ainsi que des représentants de la société civile. 

Ce projet s’inscrit dans la mise en oeuvre des dispositions du contrat social signé le 14 janvier 2013. Et ce, à l’occasion de la commémoration du deuxième anniversaire de la Révolution tunisienne. Ce contrat ayant été signé entre le gouvernement, l’UGTT et l’UTICA. Par ce contrat on dénote une reconnaissance de la nécessité d’adhérer au principe de partenariat efficient entre les partenaires sociaux. Mais aussi la conviction que le dialogue social est le pilier principal de la stabilité politique, de la cohésion sociale et de la croissance économique.

Un conseil national du dialogue social pour apaiser les tensions

Dans ce cadre les partenaires sociaux ont veillé à assurer le consensus dans la rédaction des divers textes de sa création. Il en est de même pour la détermination des critères adoptés pour déterminer les organisations les plus représentatives. Et ce, dans le cadre du comité tripartite pour l’institutionnalisation du dialogue social issu du contrat social. Le BIT en appui de ce projet a coopéré efficacement dans sa création.

Par conséquent, la création du Conseil National du Dialogue Social vise à promouvoir le dialogue tripartite continu et à créer un climat social stimulant. Ainsi il y aura incitation à l’investissement et une garantie de conditions du travail décent. L’institutionnalisation du dialogue social est l’un des piliers de la bonne gouvernance et la promotion de la démocratie.

Le Conseil National du Dialogue Social se compose d’un nombre égal de membres des trois parties concernées. Des représentants du gouvernement, de l’organisation  la plus représentative que ce soit des travailleurs, des employeurs du secteur non agricole et du secteur agricole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here