Collision en mer: Qui va payer la facture ?où en est l’enquête?

collision en mer -CTN

Après la collision qui s’est déroulée ce dimanche en mer, entre au large de la Corse au sud de la France, le 7 octobre 2018, de l’Ulysse et du Virginia. Les Tunisiens commencent à se poser les questions suivantes. Qui est responsable? Qui va payer? De combien sera la facture ?

La facture sera salée, d’après les estimations relayées par certains médias étrangers le montant des dédommagements dont la CTN devra s’acquitter a été fixé par le tribunal de commerce de Marseille fait état de près de 40 millions de dinars sans compter les indemnités relatives à la pollution maritime que cet accident a occasionné.
Pour cette raison qu’un fonds de responsabilité limitée qui regroupe la CTN et ses assureurs a été mis en place . Une fois les travaux d’expertise et d’enquête sont achevés, ce fonds devra procéder à l’acquittement des indemnités.
Dans sa déclaration , vendredi 12 octobre 2018 ; Noureddine Chaibi directeur central du transport des marchandises et des voyageurs à la CTN a déclaré que ce fonds sera mobilisé pour une période limitée et que le montant d’indemnisation est assez élevé.

Le contribuable tunisien va t-il payer la facture de l’incompétence des agents de la CTN?

Tout d’abord, l’enquête n’est pas arrivée encore à son terme pour démontrer les responsabilités de chacun dans cet accident. Mais d’après les premiers éléments  cet accident aurait pu être évité d’après la déclaration de François de Rugy, ministre français de l’environnement et de la transition écologique.

Plusieurs éléments après l’accident ont démontré des laisser aller au sein même de la CTN; tout d’abord au niveau de l’entretien des navires.
D’après le syndicat CGT des Marins du Grand Ouest «le roulier « ULYSSE » faisait souvent l’objet de plusieurs déficiences Sociales et techniques à répétitions par les services portuaires de plusieurs ports en Italie et en Espagne».

L’organisation iWatch a démontré aussi le laxisme des dirigeants de la CTN concernant le phénomène de contrebande transfrontalière de cigarettes  à bord de ses transporteurs. Jusqu’à quand cette culture de l’impunité va t-elle continuer en Tunisie ?

De plus, la communication de la CTN et du ministère de transport des informations à la presse était mal organisée et aucune cellule de crise n’a été créée en Tunisie pour gérer cet accident.

Enfin, le ministre François de Rugy , le ministre de la transition écologique  et solidaire a déclaré que la vidéo de l’équipage est désolante et qu’elle allait être un élément dans l’enquête concernant l’accident.

collision en mer-CTN

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here