Culture: les « Voix de Semmama » aux Rencontres inattendues de Belgique

les rencontres inattendues-voix de Semmama

 Khalti Mbarka, l’ambassadrice des bergers de Semmama en Tunisie, est descendue de ses montagnes pour partir à Tournai et participer au festival Les Rencontres inattendues.

Le festival des Rencontres inattendues est le plus bouillonnant des festivals d’été. Didier Platteau, son créateur, avait fait le pari d’associer musiques et philosophies dans une rencontre estivale audacieuse. Son objectif était de créer à Tournai un rendez-vous original.
En effet, le concept est intéressant: sous une ambiance festive, se mêlent conférences-concerts, ateliers participatifs, lectures publiques , ciné-philo et méditations musicales.  Pour cette édition 2018, inviter les bergers de Semmama a été une surprise.

Les voix de Semmama, la musique en réponse à l’extrémisme

Le groupe «Voix de Semmama» a présenté un spectacle intitulé «Quand les montagnes chantent», créé par Adnen Helali . Khalti Mbarka, une bergère de 87 ans, était l’ambassadrice des bergers de Semmama qui ont choisi de répondre au terrorisme par l’art et la chanson. Le spectacle a été un vrai succès et la musique folklorique tunisienne a enchanté Tournai.

L’initiateur du projet Semmama, Adel Helali,  nous confie : «Pour nous ce moment musical est très important car aujourd’hui il y a plusieurs journalistes tunisiens qui commencent à parler du projet «Semmama», qui était au début ignoré, marginalisé. En Tunisie, on parle de Semmama uniquement lorsqu’il y a des mines qui explosent. Ou d’un berger qui a été décapité. Mais lorsqu’il s’agit d’un chant, lorsqu’il s’agit d’un colibri on n’en parle pas.  Après le spectacle, ces bergers vont retourner à Semmama pleins de bonheur. »

Parlant des complications administratives, Adel Helali a déclaré : «Oui c’était compliqué de faire venir ces bergers en Belgique. Car ils n’avaient pas tous les papiers demandés pour le service du Visa . Du coup, c’était un défi pour moi pour qu’ils les obtiennent. Ils ont eu leurs visas 15 minutes avant le décollage de l’avion. Ils étaient là pour promouvoir les chants folkloriques tunisiens. Leur dialogue est musical. Ils changent de monde mais ils gardent leur identité. Cela est conforme à la thématique de ce festival», conclut-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here