Olfa Youssef honorée par le club Tahar Haddad

Olfa Youssef

L’association des écrivaines maghrébines en partenariat avec le Club culturel Tahar Haddad rendra hommage à la penseuse et universitaire tunisienne Olfa Youssef, Mercredi 15 août, à partir de 17h au siège du club.

Cet événement se tiendra en présence de la penseuse tunisienne. Pour agrémenter le débat, deux interventions seront présentées.  La première est intitulée « Quelle nécessité pour l’interprétation du texte religieux aujourd’hui : l’expérience d’Olfa Youssef » par Najet D’hene. La deuxième intervention est intitulée « Le projet idéel d’Olfa Youssf entre construction et déconstruction » par Fatma Ben Mahmoud.  Les interventions seront suivies par un débat avec le public.

Olfa Youssef est une écrivaine et universitaire  spécialisée  en linguistique, psychanalyse et islamologie appliquée. A travers son œuvre elle interpelle les textes religieux et prône un Islam des lumières en rupture avec le discours haineux des obscurantistes. Elle a mené une bataille de longue haleine contre l’intégrisme et le fanatisme religieux. Parmi ses œuvres :  Démunies de raison et de religion, Confusion d’une musulmane et Le Coran au risque de la psychanalyse. En 2013, elle a rejoint Nidaa Tounes avant de le quitter au mois d’août 2014.

Olfa Youssef une écrivaine controversée !

Olfa Youssef  ne regarde pas d’un bon œil le Printemps arabe et considère qu’il s’agit d’une conspiration contre le monde arabe dont la finalité est  la déstabilisation des pays. Son courage et son franc parler lui ont valu de sérieuses menaces de mort. Depuis, août  2013, le ministère de l’Intérieur a mis à  sa disposition des policiers 24h/24 pour surveiller son domicile.

Ses détracteurs l’accusent de vouloir défigurer l’Islam et le coran. Ces accusations demeurent toujours dénuées de tout sens . Olfa Youssef a toujours su valoriser la civilisation arabo-muslmane par les messages de tolérance, de l’acceptation de l’autre et la pluralité de sens et de la possibilité de repenser l’Islam autrement. Féministe ? Elle l’était puisqu’elle accorde une partie de son oeuvre à l’étude de la situation de la femme en Islam.

Par

Publié le 12/08/2018 à 17:50

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend