Transtu : la situation frôle la catastrophe

Transtu

800 millions de dinars, telle est la somme des dettes non honorées par Transtu, affirme son PDG, Salah Belaid, lors de son intervention sur les ondes radiophoniques, aujourd’hui 3 août.

Le PDG a affirmé que  la TRANSTU  se trouvera bientôt dans l’incapacité d’honorer ses engagements avec les fournisseurs avec un parc de bus à 60% en mauvais état.  Dans ces conditions-là, ajoute-t-il, la rentrée scolaire se déroulera dans des conditions difficiles. Sur un autre volet, Salah Belaid a affirmé qu’il n’est pas facile d’obliger les fonctionnaires à travailler vu le climat social qui règne actuellement dans le pays.

La Transtu ne cesse d’enregistrer  des pertes

Quant à la grève  sans préavis, lancée par le syndicat suite à une demande non satisfaite de prêt de 200 dinars remboursable sur quatre mois pour l’achat du mouton de l’Aïd,  le PDG  s’est dit étonné vu qu’il a prévenu le syndicat de l’entreprise qu’il attend la validation du ministère des Finances pour satisfaire à cette demande: « Le montant total de ces prêts est de l’ordre de 1,5 million de dinars », précise-t-il.

A noter que la Transtu n’a pas cessé de subir des pertes considérables après 2011, vu les recrutements abusifs et les pertes occasionnées par la resquille :  entre 2010 et 2014 ont atteint 525 MD. Le record des pertes a été atteint en 2013 avec un déficit cumulé de 460 millions de dinars. Sans parler du prix des tickets qui n’a pas été revu à la hausse depuis 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here