Youssef Chahed plaide pour la réforme de Nidaa Tounes

gouvernement youssef chahed
Youssef Chahed

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed a accordé une interview exclusive à l’agence TAP, aujourd’hui, 24 juillet.

Lors de cette interview, Youssef Chahed  a affirmé qu’une nouvelle compétence sera aux commandes du ministère de l’Intérieur. Revenant sur le profil du nouveau ministre, Youssef Chahed a affirmé qu’il s’agit d’une personne qui connait parfaitement l’institution du ministère de l’Intérieur, ayant plusieurs compétences et qui n’a rien à voir avec les tractations politiques.

Le jeune chef du gouvernement a affirmé que le nouveau ministre de l’intérieur  sera impliqué dans la guerre contre la corruption qui est l’une des priorités du gouvernement de l’Union nationale.  Le Chef du gouvernement a affirmé que la guerre contre la corruption n’est pas arrivée à son terme et elle continue son chemin malgré les différents obstacles.

Youssef Chahed a démenti les informations selon lesquelles, il fonderait  un nouveau parti politique. Sans mâcher ses mots, Youssef Chahed affirme qu’il tient encore à la réforme de Nidaa Tounes. D’après lui, la réforme de Nidaa Tounes n’est possible qu’après la tenue d’un congrès pour élire de nouveaux dirigeants. Pour lui, cela pourrait garantir la stabilité et l’équilibre sur la scène politique tunisienne.

Youssef Chahed défend son bilan économique

Répondant à une question qui porte sur le remaniement ministériel, le Chef du gouvernement a avancé que le changement du gouvernement n’est qu’un péril qui guette l’économie tunisienne. Et d’affirmer que le mouvement Ennahdha n’est pas le seul parti politique qui soutient son gouvernement. Sur un autre volet, le Chef du gouvernement a affirmé qu’il n’est pas attaché à son poste cependant, il reste ouvert à toutes les propositions capables de faire sortir le pays de la crise.

Se présenter devant l’Assemblée des représentants du peuple pour l’obtention du renouvellement de confiance n’est qu’un scénario parmi d’autres d’après le chef du gouvernement.  Au volet économique, le Chef du gouvernement a révélé que  le déficit budgétaire sera réduit en 2019, à 3,9% ce qui est une première depuis 2011. Le Chef du gouvernement a indiqué que les accusations de ses détracteurs au niveau économique  à son encontre sont injustes.

Youssef Chahed semble connaître ses priorités pour les prochains mois. Il s’agit de terminer les négociations sociales relatives au secteur public et la fonction publique  avec l’UGTT avant le 15 septembre, de réussir la prochaine revue périodique du FMI pour faciliter le  décaissement en octobre de la 4ème tranche du prêt, de préparer un terrain favorable pour la prochaine sortie sur les marchés internationaux pour l’obtention d’un prêt de 1 milliard de dinars et  de terminer la dernière version du projet de loi de finances 2019 avant le 15 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here