Hatem Ben Salem annonce le recrutement de tous les admis

hatem ben salem
portrait du ministre de l'Education Hatem Ben Salem

Bonne nouvelle pour les  candidats admis au concours du master professionnel en sciences de l’Education. Le décret gouvernemental relatif à leur recrutement a été signé par le Chef du gouvernement Youssef Chahed. Cette information a été annoncée par le ministre de l’Education, Hatem Ben Salem, en marge de la séance plénière de l’ARP qui s’est tenue ce vendredi, 20 juillet 2018. Le texte sera prochainement publié  au JORT et sur le site officiel du ministère  de l’Education, lundi ou mardi prochain.

Expliquant le contenu du décret, le ministre a indiqué qu’il porte sur une formation théorique de trois mois suivi d’une formation pratique d’une durée de neuf mois, du 15 septembre 2019 au 30 juin 2019. Lors de la formation pratique, le candidat admis bénéficiera d’une bourse mensuelle de 400 dinars. En septembre 2019, tous les admis seront recrutés à titre d’enseignants du secondaire. Le ministre a affirmé que l’accord reflète le consensus entre la commission de l’éducation au sein de l’Assemblée des représentants du peuple, le ministère de l’Education et la coordination des admis au CAPES.

Quand Hatem Ben Salem campe sur sa position

Pour rappel, les admis au concours ont revendiqué le recrutement systématique sans passer par une formation théorique et pratique. Le ministre, qui campe sur sa position, estime que les expériences passées ont prouvé que les admis à l’ancien CAPES ou  au concours du master professionnel en sciences de l’éducation n’étaient pas bien armés au niveau pédagogique, ce qui nécessite de mieux les encadrer par une formation préalable adéquate.

Dans de précédentes déclarations médiatiques, Hatem Ben Salem a affirmé qu’après 2011, l’affectation d’enseignants a été faite en dehors du cadre scientifique et pédagogique. Plusieurs enseignants et instituteurs avaient été recrutés dans le cadre de l’amnistie générale, ou suite à une longue période de chômage ou pour satisfaire des revendications sociale, ce qui immanquablement a causé la dégradation du niveau de l’enseignement, d’après le ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here