Ridha Belhaj: « Le processus démocratique est en péril »

Ridha Belhaj L'Economiste Maghrébin

“Le processus démocratique est en péril”, tels sont les mots annoncés par Ridha Belhaj, ex-fondateur du parti Tunisie d’abord qui  vient de réintégrer son parti initial, Nidaa Tounes, dans une déclaration radiophonique, en ce vendredi 20 juillet.

Ridha Belhaj a rappelé que la restructuration de Nidaa Tounes est primordiale pour assurer sa transition. Selon lui, son retour à Nidaa Tounes ne s’est pas fait dans le cadre d’un mercato politique, mais suite à un constat sur la gravité de la situation politique. Il a également ajouté: “ L’équipe de Youssef Chahed essaie d’avoir la mainmise sur le parti, qui se trouve aujourd’hui fragilisé par les scissions ».

Ridha Belhaj: « Si j’ai réintégré le parti c’est parce qu’ il est en danger »

« La sortie de cette crise ne peut avoir lieu que  si l’on s’oppose au clan de Youssef Chahed au sein de Nidaa Tounes », poursuit-il. Et de continuer: « La remarque de Youssef  Chahed adressée à Hafedh Caïd Essebsi lors de la dernière réunion à Carthage prouve si besoin est sa ferme intention de s’accaparer le parti par tous les moyens « . M.Belhaj a pointé du doigt Chahed d’être à l’origine de ces tiraillements qui font le jeu du  mouvement Ennahdha qui sera en lice pour remporter les élections législatives et présidentielles de 2019.

Evoquant la guerre froide entre le directeur exécutif Hafedh Caïd Essebsi et le chef du gouvernement, il a rappelé que Youssef Chahed et Slim Azzabi ont rejoint Nidaa Tounes après avoir quitté le parti El Joumhouri, contrairement à Hafedh Caïd Essebsi qui figurait parmi les premiers membres fondateurs de la première ligne du parti.

Il est à noter que  le coordinateur du parti “La Tunisie d’abord”, Ridha Belhaj, a présenté sa démission dans la journée du mercredi 18 juillet  pour rejoindre Nidaa Tounes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here