Balkis Friaa : la chercheuse tunisienne à la rescousse des malvoyants

Balkis Friaa L'Economiste Maghrébin

Balkis Friaa est une jeune tunisienne qui a participé à la création d’une semelle pour chaussure révolutionnaire au profit des malvoyants. Pour ceux ou celles qui ne la connaissent pas: elle est cette tunisienne qui réussit au Canada et qui sans le vouloir est devenue une ambassadrice de la Tunisie. Balkiss Friaa a fait des études universitaires à l’université de Monastir, avant d’être stagiaire à l’Université du Québec à Chicoutimi. A travers son expertise, elle a mis au point une semelle de chaussure «intelligente» pour aider les personnes vivant avec des déficiences visuelles importantes ou souffrant de cécité. Interview :

– L’idée de semelles pour les malvoyants est très innovante, comment y avez-vous pensé? 

 Certaines personnes concernées par un handicap visuel rencontrent des difficultés dans le milieu du travail, vivent des situations d’exclusion et d’isolement social et grâce à la beauté du monde de la recherche et à une imagination sans limite, nos travaux se sont orientés vers la conception d’une technologie d’assistance innovatrice et adaptée au pied, permettant la navigation dans un environnement inconnu, des personnes ayant une déficience visuelle.

– Qui vous a inspiré? 

Je voudrais remercier M. Martin Otis pour la confiance qu’il m’a accordée. De plus, son enthousiasme m’a donné les motivations nécessaires pour réaliser ces travaux. Je n’oublie pas la grande disponibilité dont il a fait preuve à mon égard. Voyez en ces quelques mots le plaisir que j’ai eu à travailler sous sa responsabilité.

– “Quand on veut, on peut”, êtes-vous d’accord? Quel sera le message adressé aux jeunes qui se cherchent encore?

Je suis totalement d’accord. Le secret de mon succès est la confiance en soi, mon message pour les jeunes est : “Si vous souhaitez faire quelque chose, vous devez vous croire capable de le faire, vous devez vous dire, je suis capable de faire une telle chose.” C’est la seule façon de réussir. Si vous n’y croyez pas, vous ne réussirez pas et, croyez-moi, tout est possible et je pense en être une des  preuves– il y a plein d’autres– parce que je suis une personne tout à fait normale, je n’ai pas du tout une intelligence  supérieure. J’ai toujours été 100% comme les autres, jamais forcément supérieure et pourtant, j’ai réussi à réaliser mes objectifs. Pourquoi? Parce que j’ai pensé en être capable.

– Quelle est votre devise?

 Ma devise était et restera toujours : “Nothing is impossible in my own powerful mind!” Le dire haut et fort dans ma tête et dans mon cœur et voilà de l’énergie retrouvée, un encouragement intense et interne que l’on se donne à soi-même.

– Quelles sont vos ambitions futures?

J’ai  toujours voulu appliquer mes connaissances dans un projet humain comme ce projet et j’envisage de compléter mon cursus de recherche que je perçois comme un véritable tremplin pour ma carrière professionnelle et qui m’ouvrira ultérieurement les portes d’un poste à haut niveau de responsabilités.

 

Propos recueillis par

Publié le 17/07/2018 à 09:42

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin