La BIAT s’investit dans la culture et les industries créatives

BIAT

Acteur privé de référence en Tunisie, la BIAT s’investit dans la culture et les industries créatives en général. Son soutien va plus spécifiquement au cinéma, secteur qui obéit à une logique d’investissement bien spécifique.

En sa qualité de parrain de la première édition du festival du cinéma méditerranéen Manarat, la BIAT a lancé une nouvelle offre dédiée aux professionnels du cinéma.  Forte de sa conviction du rôle des acteurs privés dans le développement et la promotion de ce secteur, la BIAT entend participer au développement du cinéma en Tunisie non seulement en tant que mécène, mais également en tant qu’investisseur privé.

Pour accompagner le développement des industries culturelles et créatives en Tunisie, la BIAT a mis en place une offre d’accompagnement et de financement dédiée au secteur du cinéma. L’annonce a été faite à l’occasion de la conférence de presse du festival du cinéma méditerranéen, Manarat, tenue le 3 juillet 2018 au siège de la BIAT.

La présentation détaillée de cette nouvelle offre a fait l’objet de la rencontre professionnelle du festival Manarat le 11 juillet 2018 dédiée aux modalités de financement du cinéma. Les besoins de financement et d’accompagnement des professionnels du cinéma sont surtout liés aux problèmes de trésorerie tout au long de la production de leur œuvre. C’est pourquoi,  la BIAT a souhaité leur offrir un accompagnement sur mesure. En effet, un producteur engage beaucoup de dépenses au moment de la production d’un film. Ses recettes sont décalées dans le temps puisqu’elles se réalisent au moment de la sortie du film dans les salles de cinéma. Tenant compte de tous ces facteurs, les équipes de la BIAT leur ont taillé une offre sur mesure : il s’agit d’une offre d’accompagnement qui met à la disposition des producteurs différentes formules de financement bancaire classique et de capital investissement.

Concrètement, l’offre de la BIAT s’articule autour de trois véhicules de financement :

  • Un crédit d’accompagnement à la trésorerie à court terme
  • Un crédit d’investissement à hauteur de 10% du budget global du film avec un plafond de 150 000 TND
  • Une formule de prise de participation dans le film à hauteur de 10% du coût global plafonnée à 50 000 TND

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here