IJABA lève la grève administrative suite à un accord

ijaba
Fin de la crise délégation du ministère de l'Enseignement supérieur avec les négociateurs du syndicat IJABA

L’Union des enseignants universitaires et chercheurs tunisiens (IJABA) a décidé de lever définitivement la grève administrative qu’elle mène depuis le mois de janvier. Ainsi, c’est la fin d’une crise au sein de plusieurs établissements universitaires qui a duré six mois.

Cette décision a été annoncée suite à une réunion entre une délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le syndicat (IJABA), hier 7 juin au siège du ministère. Notons par ailleurs que la levée de la grève a été annoncée suite à l’engagement du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de la réalisation des revendications du syndicat IJABA.

Quand le syndicat minoritaire IJABA obtient la réalisation de ses revendications

Les revendications du syndicat sont : revoir à la hausse le budget alloué au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique de 0,75% sur trois ans. Ces augmentations serviront à booster la recherche scientifique et les augmentations salariales des enseignants universitaires. De même, le ministère s’est engagé à ouvrir le concours de maître-assistant à partir de cette année. Le ministère s’est également engagé à impliquer IJABA dans toutes les commissions chargées de la réforme universitaire et les commissions qui travaillent sur le nouveau statut des enseignants-chercheurs dont les travaux doivent se terminer avant la fin de 2018.

Intervenant sur les ondes radiophoniques, aujourd’hui 8 juin, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Slim Khalbous s’est félicité du déblocage de la crise universitaire. Il a affirmé que le gouvernement a respecté la Constitution, le code du travail et le pluralisme syndical. «J’espère que les universitaires prouveront qu’ils respectent la diversité des opinions au sein de l’université tunisienne», a-t-il déclaré.

Pour lui, la convention entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le syndicat IJABA soutient encore une fois le processus de la réforme du système éducatif, car un plus grand nombre de nouveaux enseignants universitaires a rejoint le processus de la réforme; et d’ajouter que «la réussite de la réforme est liée à la participation du plus grand nombre d’universitaires».

Sur un autre volet, plusieurs mesures ont été mises en place au profit des étudiants qui n’ont pas passé les examens à cause de la grève administrative menée par IJABA:

  • Prolongation des délais d’ouverture des foyers universitaires surtout les foyers universitaires où habitent les étudiants qui n’ont pas passé leurs examens;
  • Permission pour les étudiants non résidents aux foyers universitaire d’y loger, en attendant la fin des examens, de façon exceptionnelle et gratuite;
  • Prolongation du temps d’ouverture des restaurants universitaires.

[raside number= »3″ tag= »slim khalbous « ]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here