Un lundi noir en Palestine

De nombreux Palestiniens ont été tués en ce lundi 14 mai par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza, où des milliers de personnes ont manifesté contre le transfert de l’ambassade des Etats-Unis en Israël à Jérusalem.

C’est une journée noire pour le peuple palestinien, quand la tension est montée d’un cran dans la bande de Gaza. Selon le bilan provisoire des autorités gazaouies, plusieurs Palestiniens, dont un garçon de 14 ans, ont été abattus par des tirs israéliens et on dénombre plus de 900 blessés.

Le porte-parole du gouvernement palestinien, Youssouf al-Mahmoud, a demandé dans un communiqué l'”intervention internationale immédiate pour stopper l’horrible massacre commis à Gaza par les forces occupantes israéliennes contre le peuple palestinien.”.

Par ailleurs, Amnesty International dénonce, de son côté, une «violation abjecte» des droits de l’Homme, accusant Israël de mener des crimes contre l’humanité.

Pour rappel, en 1967,  Israël a pris le contrôle de l’intégralité de Jérusalem et a installé  un système militaire en Cisjordanie, dans lequel a prospéré la colonisation, avec le soutien des gouvernements successifs.

Rappelons que depuis le plan de partage de la Palestine adopté par l’ONU en 1947, le statut de Jérusalem demeure plus que jamais un sujet d’affrontements.

 

Par

Publié le 14/05/2018 à 16:21

Dans cet article

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend