BCE : un changement de gouvernement n’est pas à l’ordre du jour

gouvernement d'unionLe débat, entre les composantes de Carthage 2 le 14 mai a été très riche.

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a réuni un grand nombre des signataires de l’Accord de Carthage, à savoir les représentants des partis politiques et les représentants des organisations nationales (UTICA, UGTT et UTAP).

Béji Caïd Essebsi est revenu sur les différents sujets, d’ordre politique et économique.

Evoquant les élections municipales, il a salué le sens civique des Tunisiens qui suivent la voie du processus démocratique. Il déclare:  “La réalisation des élections municipales est positive”. Il a également rappelé que certains dirigeants de partis politiques avaient refusé la tenue des élections le 6 mai. “A mon sens, il s’agit d’un événement positif malgré tout ce qui se passe”, continue-t-il. 

Et de poursuivre: “A travers ces élections, nous avons ainsi envoyé un message au monde entier que nous sommes capables de tenir des élections libres et transparentes. D’ailleurs, nous avons prouvé au monde, pour la quatrième fois depuis 2011, avec la Révolution, suivie des élections législatives et la présidentielle et récemment les municipales, que le processus démocratique s’est fait par les urnes.”

Il a ajouté: “Changer de gouvernement n’est pas le sujet. Il faut se mettre d’accord sur la politique qu’on souhaite établir pour qu’elle soit profitable aux Tunisiens. A mon sens, il faudrait inclure plus de monde et revoir probablement le Pacte de Carthage”. 

Liste des personnes présentes à cette réunion:

  • UGTT: Noureddine Tabboubi;
  • UTICA: Samir Majoul;
  • UNFT: Radhia Jeribi;
  • UTAP: Abdelmajid Zar;
  • Nidaa Tounes: Hafedh Caïd Essebsi;
  • Ennahdha: Rached Ghannouchi;
  • El Moubadra : Kamel Morjane;
  • Union patriotique libre: Samira Chaouachi.

Notons que l’un des points évoqués pour une sortie de crise économique, est de renforcer le partenariat public privé.

Par

Publié le 14/05/2018 à 15:49

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend