La balance commerciale alimentaire enregistre un excédent

Produits agroalimentaires Exportations

Au terme du premier trimestre 2018, la balance commerciale alimentaire de la Tunisie a retrouvé un nouveau souffle, avec une évolution du taux de couverture des exportations par les importations de 117% contre 67,1% durant la même période de 2017, selon les dernières statistiques publiées par le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

Cette hausse est due essentiellement à l’augmentation  de la valeur des exportations alimentaires de 95,6% et des importations de 12,1%, ayant généré un excédent de la balance commerciale alimentaire de 222,6 millions de dinars contre un déficit de 384 millions de dinars une année auparavant.

Notons que l’excédent de la balance commerciale alimentaire a contribué à l’amélioration du taux de couverture de la balance commerciale globale de 1,7% à 73,6%.

Ainsi, les exportations alimentaires ont atteint 1530,9 millions de dinars à fin mars 2018, soit une hausse de 95,6% par rapport à la même période de 2017. Cet accroissement est dû principalement à l’augmentation des exportations de l’huile d’olive en quantité (80,4 mille tonnes contre 26,4 mille tonnes) et en valeur (776,9 millions de dinars contre 233,3 millions de dinars) et à l’amélioration du niveau des prix de 9%. Ces recettes ont contribué à la hausse des exportations alimentaires globales de 63%.

L’amélioration des exportations est également due à l’évolution des recettes des produits de la mer et des dattes respectivement de 60 et  34%, outre la hausse de la valeur des ventes des légumes frais de 64%, notamment les tomates géothermiques.

De ce fait, la valeur des exportations alimentaires s’est établie, au premier trimestre 2018, à 15% du total des exportations des biens contre 10,4% durant la même période de 2017.

Quant à la valeur des importations alimentaires, la même source a démontré qu’elle s’est établie à 1308,3 millions de dinars enregistrant une hausse de 12,1% sur un an.

Cette augmentation est due à la dépréciation du dinar tunisien et à l’évolution de la valeur des importations de certains produits alimentaires de base, dont le blé tendre de 10%, le lait et dérivés de 61% et le sucre de 35%.

Sachant que la valeur des importations alimentaires, à fin mars 2018, a représenté 9,4% du total des importations tunisiennes, contre 10,2 % durant la même période de 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here