Hydrocarbures : la contrebande accapare 20% du total des ventes en Tunisie

«La contrebande des hydrocarbures représente 20% du volume des ventes en Tunisie, a déclaré aujourd’hui Nabil Smida, PDG de la Société nationale de distribution des pétroles (SNDP–AGIL), sur les ondes radiophoniques.  

Ainsi, il a précisé que le secteur formel des hydrocarbures est régi par des lois et des décisions et que les décisions d’augmentation des prix en la matière émanent du ministère de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables et du ministère des Finances.

Par ailleurs, cette augmentation des prix est, selon ses dires, basée sur le mécanisme de la régulation automatique. Ce mécanisme est entré en vigueur en Tunisie depuis janvier 2016, tout en prenant en compte la situation économique et l’évolution des prix sur le marché international.

Il n’a pas manqué de rappeler que la dernière augmentation de 50 millimes des prix des hydrocarbures a été effectuée à partir du 1er janvier 2018. Sachant que le prix du baril de pétrole est en hausse et a atteint environ 67 dollars.

Les nouveaux prix appliqués sont comme suit:

– Super sans plomb: augmentation de 50 millimes, soit 1800 millimes le litre;

– Gasoil sans soufre: augmentation de 50 millimes, soit 1560 millimes le litre;

– Gasoil: augmentation de 50 millimes, soit 1280 millimes le litre;

– Bouteille de Gaz: augmentation de 300 millimes, soit 7700 millimes la bouteille.

Toutefois, le responsable a affirmé que la consommation nationale globale en Super sans plomb et normal et Gasoil sans soufre est estimée à 3 281 millions de litres. Et d’ajouter que la valeur de la subvention en la matière s’élèverait à 1500 millions de dinars en 2018.

Revenant sur AGIL, Nabil Smida a annoncé que ladite société accapare 40% du marché national et réalise un chiffre d’affaires annuel de 1700 millions de dinars, dont 17 millions de dinars de bénéfices nets.

Elle dispose de 25 stations réparties tout le long des autoroutes et des autres stations ordinaires et portuaires de la Tunisie. Afin de les moderniser, des sommes importantes ont été mobilisées ces dernières années.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here