Clôture du projet de réhabilitation des métiers de l’artisanat traditionnel dans les régions

artisanat traditionnel L'Economiste Maghrébin

A la clôture du projet «Réhabilitation des métiers de l’artisanat traditionnel dans les régions du Sud, Centre et Nord-Ouest Tunisien» initié par le partenariat Souk At-tanmia, en collaboration avec le Fonds Emploi de la GIZ et l’Ecole supérieure des sciences et technologies du design (ESSTED), l’exposition d’une collection de produits artisanaux tunisiens est programmée, du 15 au 24 décembre, en marge de la Foire du Tapis au Palais des expositions du Kram.

Ainsi, une cérémonie de remise de diplômes aux bénéficiaires de ce projet aura lieu, aujourd’hui, conjointement à la cérémonie d’inauguration de ladite Foire par Selma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’artisanat.

La collection unique de produits artisanaux tunisiens, mêlant tradition et modernité, constitue le fruit d’une collaboration entre des jeunes designers et des artisans tunisiens représentant plusieurs régions de la Tunisie et différentes filières du secteur de l’artisanat.  D’ailleurs, plus de 70 produits artisanaux tunisiens ont été réinventés, à savoir tapis, meubles, tenues traditionnelles et accessoires.

Le projet «Réhabilitation des métiers de l’artisanat traditionnel dans les régions du Sud, Centre et Nord-Ouest Tunisien» vise, quant à lui, à promouvoir la réhabilitation du patrimoine artisanal dans les régions les moins développées de la Tunisie, et ce, via  le renforcement des compétences des artisans tunisiens en techniques de teinture végétale de la laine et l’amélioration de la compétitivité de leurs produits pour faciliter leur accès aux marchés au niveau local et international.

Il vise, également, à promouvoir l’employabilité des jeunes diplômés des beaux-arts et en design en Tunisie ainsi que leur insertion dans le marché du travail.

Ainsi, cette initiative favorise l’approche collaborative et la coopération entre jeunes designers et artisans tunisiens pour optimiser l’essor et la compétitivité du secteur.

Il est à rappeler que Souk At-tanmia, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), la GIZ et l’ESSTED, a contribué à renforcer les compétences de 40 artisans, dont 34 femmes et 6 jeunes designers tunisiens. Les bénéficiaires du projet ont reçu un encadrement et une formation diversifiés à Gafsa et au Kef allant de la conception, du design et de l’innovation produit à la maîtrise des techniques de teinture végétale.

Par

Publié le 15/12/2017 à 10:48

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin