Jendouba : projet de construction d’un hôpital de carcinologie

hôpitaux Kairouan Sbitla El Jem

La coopération entre la Tunisie et l’Autriche dans le domaine économique et financier et l’impulsion de l’investissement ont été au centre de la rencontre qui a réuni, aujourd’hui, le ministre du Développement, de l’investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari et des représentants de la société autrichienne VAMED en présence de l’ambassadeur d’Autriche en Tunisie, Herbert Krauss.

Laadhari

A cette occasion, les responsables autrichiens ont mis l’accent sur l’avancement des travaux de construction de l’hôpital des maladies cancéreuses à Jendouba avec un coût d’investissement de près de 23 millions d’euros. Ils ont, ainsi, exprimé leur souci de réaliser ce projet dans les délais prévus.

Les responsables ont, également, affirmé que le gouvernement autrichien et la société VAMED sont prêts à soutenir la Tunisie et à étudier de nouvelles propositions de projets, en particulier dans le secteur de la santé.

Pour sa part, Zied Laâdhari a précisé que la construction de cet hôpital à Jendouba, financé par le gouvernement autrichien et mise en œuvre par la société VAMED, représente un signal fort reflétant le souci des deux parties de développer davantage la coopération bilatérale et l’élever aux plus hauts niveaux.

Et d’ajouter que ce genre de projets s’inscrit dans le cadre des orientations du gouvernement d’union nationale, notamment les projets visant l’amélioration du secteur de la santé en Tunisie et des conditions de vie particulièrement dans les régions intérieures notamment à Jendouba.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Jendouba, avec un climat et un environnement incomparable, mérite d’implanter ce genre de projet qui peut-être propice non seulement pour les Tunisiens mais aussi pour les voisins Algériens.D’autre part, cette ville avec une université et un besoin de suivi médical pour ses étudiants, est dans l’obligation d’un hôpital universitaire qui servira trois gouvernorats à la fois à distance de 50 km du Kef et de Béja et part ce genre de projet, on créera un pôle qui fait gagner du temps et de l’argent aux originaires de cette zone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here