Un nouveau label pour révolutionner le tourisme tunisien

touristes français - l'économiste maghrébin

Le label « Qualité Tourisme Tunisie » vient d’être lancé à l’occasion du séminaire de clôture du jumelage entre la Tunisie, la France et l’Autriche, en présence de Salma Elloumi Rekik, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Patrice Bergamini, Ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie et Konstanze Mantsch, conseillère consulaire auprès de l’ambassade  d’Autriche en Tunisie.

En effet, ce label permettra de mieux classer les organismes touristiques tunisiens selon différents critères, à savoir l’accueil, les informations sur les services, la qualité de la prestation, la facilitation de la découverte de la destination Tunisie, la compétence  du personnel et l’écoute des clients. Ainsi chaque paramètre se subdivise en sous-paramètres qui serviront à auditer l’établissement touristique pour l’évaluer.

Faten Bouzidi, Chef division qualité auprès du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, a expliqué que la création du label vise  à la mise en œuvre d’une démarche pérenne, fiable et reconnue, à la conception d’un label lisible pour la clientèle, à la conception d’un label attractif pour les professionnels et au repositionnement de la destination Tunisie sur les marchés.

En ce qui concerne le budget alloué à ce programme, il est de l’ordre de 1,4 million d’euro octroyé par l’Union européenne, déclare-t-elle. Notons par ailleurs que la préparation du label n’a été rendu possible que suite à l’intervention de plusieurs experts tunisiens et étrangers et un  parcours de deux voyages d’études et 700 journées d’expertise. Les établissements concernés par le label sont : les agences de voyages, les hôtels de charme, et les restaurants touristiques.

 Salma Elloumi Rekik s’est félicitée de la réalisation du label et s’est dit  optimiste pour l’avenir du tourisme tunisien. Elle a indiqué que le partenariat avec l’Union européenne demeure stratégique et important à la fois. De même, elle a appelé à miser sur la qualité  afin d’assurer la pérennité  du tourisme tunisien et gagner le pari de la compétitivité, raison pour laquelle le ministère a déjà entamé des réformes structurelles dans le secteur du tourisme, notamment la création de nouvelles normes pour classer les hôtels et la formation des formateurs dans le secteur touristique.

Lors de son intervention, Patrice Bergamini, ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie a indiqué que plusieurs paramètres font que la Tunisie verra son tourisme évoluer notamment la stabilité sécuritaire. A ce propos, il a rappelé que  la Tunisie n’a pas connu d’attentats  terroristes depuis novembre 2015 et qu’elle présente un modèle unique  dans le monde arabe. Dans le même contexte, il a qualifié d’audacieuse, l’initiative du Président de la République en ce qui concerne l’ouverture du débat sur l’égalité en héritage. De même, il a indiqué que ces indices montrent que la Tunisie est sur le bon chemin. Dans le même cadre, il a estimé que sur les 7 millions de touristes pour la Tunisie, il existe 300.000 mille touristes français, indique-t-il.

Laurent Viguier, représentant de l’ambassade de France à Tunis, est revenu lors de son intervention sur l’importance de la création d’un label qualité. De son côté, Konstanze Mantsch a indiqué, lors de son intervention, qu’en Autriche un (1) emploi sur cinq  est un emploi dans le tourisme.

Une cérémonie a été organisée pour la remise des trophées pour des organismes touristiques pionners dans ce programme et qui ont accepté de recevoir les auditeurs dans les établissements dans le cadre du programme.

Notons que l’octroi de ces trophées n’est pas un feu vert pour l’obtention du nouveau label. L’évaluation des dossiers des organismes désireux d’obtenir ce label s’effectuera avant la fin de l’année 2017 pour 20 organismes touristiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here