N. Bhiri: « Ennahdha voudrait garder Hédi Majdoub à l’Intérieur »

Bhiri

Après les pronostics  du remaniement ministériel, le climat politique demeure de plus en plus tendu. Pour une bonne partie des politiciens, on parle d’ores et déjà de maintien et de scission. Il est clair que toutes les hypothèses  semblent ouvertes autant que les propositions.

Dans une déclaration aux médias, Noureddine Bhiri, président du bloc parlementaire du mouvement Ennahdha, a abordé plusieurs sujets dont « Wakf » qui,  selon lui, correspond  bel et bien à l’économie sociale. Il déclare dans ce contexte: « Rappelons que ce terme fait partie de l’histoire de la Tunisie. Et là je lance un appel à ceux qui donnent des dons pour bâtir des mosquées. Pourquoi  ne s’investissent-ils pas à la construction d’écoles ou de pensionnats pour les élèves et les étudiants quand on voit le plus grand taux d’abandon scolaire, dû en partie à l’absence de transport entre l’école et la maison, soit à 6 kilomètres au minimum à pied. Si on arrive à comprendre ce concept,  je pense qu’une partie des problèmes disparaîtront ».

Notons qu’il y a quelques jours, le chef du mouvement Rached Ghannouchi avait proposé que le financement des universités tunisiennes  pourrait se faire à travers  la restitution de l’institution du Wakf, qui est une pratique courante dans les universités anglo-saxonnes. Tout comme il est à rappeler que depuis 1957, quelques mois après l’indépendance, ce terme a  été aboli. 

Rappelons que le waqf  serait  employé pour donner une impulsion au système économique islamique pourvu que son revenu soit investi dans le cadre de contrats autorisés par la loi islamique parce que aptes à assurer la croissance du revenu d’utilité publique.

Il est à rappeler également que d’après l’article 2 de la Constitution : « La Tunisie est un Etat à caractère civil, basé sur la citoyenneté, la volonté du peuple et la primauté du droit. ».

Evoquant la question du remaniement ministériel, M. Bhiri a fait savoir que la décision finale revient au Chef du gouvernement, tout comme il y aura une séance plénière exceptionnelle qui sera dédiée à ce sujet, une fois que la liste définitive des ministrables sera connue”.

Quant aux rumeurs qui donneraient le ministre de l’Intérieur, Hédi Majdoub, sur le départ, Bhiri est catégorique : « Ennahdha y est contraire, au vu de son bilan positif dans la lutte contre le terrorisme ».

 

2 Commentaires

  1. Je me demande pourquoi toutes ces attaques contre le  »Waqf » ? Mais est ce que les Tunisiens ont oublié le fameux hôpital d’Aziza Othmana qui était un « Waqf » ? Tous ceux qui attaquent la proposition du Cheikh Rached ont une très courte mémoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here