Youssef Chahed approuve la décision de Fadhel Abdelkéfi

Il s’agit d’un coup dur pour le gouvernement d’Union nationale après la démission de Fadhel Abdelkéfi, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim.

Une annonce que le Chef du gouvernement regrette. Il déclare aux médias: “ Après avoir accepté la démission, je lui ai demandé de continuer à travailler durant les six prochains mois en attendant de désigner quelqu’un d’autre, il a refusé. Tout comme je réitère une fois de plus  mes  remerciements au ministre Fadhel Abdelkéfi pour sa loyauté dans le travail, mais  aussi son exemplarité. Tout comme je respecte sa décision de comparaître devant la justice hors du cadre de sa fonction.

Et de poursuivre: “ Il devra assurer  la gestion des affaires courantes jusqu’à ce que le remaniement ministériel ait lieu”

En 2014, un jugement par contumace avait été rendu à l’encontre de la société financière Tunisie Valeurs qui avait à sa tête Fadhel Abdelkéfi.  La décision de justice, qui prévoit une peine d’emprisonnement et une lourde amende (1,8 million de dinars), n’a pas été notifiée à l’intéressé et le fait qu’elle surgisse en période de “grand ménage”  des départements sensibles que Fadhel Abdelkéfi chapeautait, ne peut ne pas faire penser à un coup monté contre l’homme intègre et exemplaire qu’est l’ex-ministre.

L’intéressé a fait appel de ce jugement  le 10 Août.  M. Fadhel Abdelkéfi devra comparaître devant le Tribunal dans la journée du lundi 4 septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here